L'Expérience de philadelphie (suite)

Publié le par logo

Sa tête explosait, en retournant à la case départ. "Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant"? Il a décidé de continuer. La Navy bien sûr lui mettait la pression, "Il faut que vous fassiez fonctionner ce truc". Ils ont fait un tas de tests supplémentaires. Début juillet, en fait fin juin, ils ont décidé de sortir le bateau de la cale sèche et de le mettre à quai dans l'arsenal de la Navy.

    Nous avions, a propos, un bureau à l'arsenal de la Navy à Philadelphie, en haut d'un des bâtiments. Haute sécurité, avec une vue sur le port. Ils ont décidé que l'Eldridge irait en mer pour sa qualification en mer, ce qui était normal. Donc ils l'ont envoyé trois jours en mer. Mi juin, il est revenu, il était rôdé. Tout allait bien. Ils n'avaient pas pris l'équipage spécial pour cela. Ils avaient pris un équipage normal. Il est revenu tout était en ordre. Il est allé à quai pour le test final. Finalement le 20 juillet ils ont décidé que le bateau était prêt pour le test final. Donc l'équipage spécial de test a été rassemblé, le capitaine qui a pris en mains le bateau, un homme nommé Hangle, Capitaine Hangle, un Capitaine de la Navy, est allé à bord. Il n'était pas le capitaine permanent. Tout le monde est allé à bord le 22, nous-même également. Comme le film l'a montré, le bateau est parti à sa position, sa place dans le port. A 9 heures piles on nous a dit d'actionner le commutateur, toute une série de commutateurs en fait. Il y avait à ce moment-là seulement deux générateurs de conservés, donc le film est assez inexacte sur ce point. Donc ils l'ont mis en marche et le bateau est devenu invisible, selon les observateurs. Ils l'ont gardé dans ce mode pendant 15-20 minutes. Ils ont dit d'éteindre et nous avons coupé l'équipement. Ramenant le bateau au port et nous ramenant aussi. Et c'est seulement alors quand nous étions de retour au port que nous avons réalisé qu'il y avait un sérieux problème. Le personnel, ceux qui étaient sur le pont (il y en avait certains sur le pont et d'autres sous le pont), était totalement désorienté, avait la nausée, vomissait, presque au point de délirer et manifestement pas bien. Donc la Navy a vu l'état des affaires, ils ont dit de libérer l'équipage et que nous aurions un nouvel équipage. Von Neumann a su avec certitude alors que nous avions un problème avec le personnel, et il est allé à la Navy et a dit, "J'ai besoin de plus de temps pour étudier ce problème. Nous avons besoin de rechercher ce qu'il faut faire pour le corriger"! La Navy a répondu, "Vous avez une date limite, le 12 août 1943. Vous ferez le test alors sinon oubliez le!" Ils ne voulaient pas lui donner la raison et le pourquoi. Ils n'ont donné la raison à aucun de nous. Je suis allé voir Hal Bowen et lui ai demandé d'où cet ordre venait. Il nous l'a fourni. Il a dit, "Je ne sais pas, mais je trouverai exactement d'où il vient". Et finalement il a trouvé par la chaîne de commandement, c'était venu du CNO, qui était le Chef des Opérations Navales, que l'on pensait un peu particulier. Le Chef des Opérations Navales est concerné par la conduite de la guerre, où les flottes sont, ce que font les bateaux. Il n'est pas concerné par les détails de l'ingénierie d'un projet dans l'arsenal de Philadelphie. Je vous ferai savoir qu'il y a un projet d'ingénieur d'un certain genre, il y en a plusieurs en cours. C'est probablement venu d'au dessus de son niveau. Bon nous avions une date, Von Neumann et tout le monde a travaillé jour et nuit pour essayer de faire les corrections. La Navy a décidé dans le même temps qu'elle ne voulait pas la pleine invisibilité. Ils voulaient seulement l'invisibilité radar. La raison derrière cela était que, à cette époque, bien sûr, nous n'avions pas des choses telles que les systèmes de guidage inertiels, nous n'avions pas les systèmes de navigation mondiale Loran et Shoran. L'un est en basse fréquence et l'autre en moyenne fréquence. Tout ce que vous aviez pour naviguer c'était la ligne de vue, l'oeil et le radar. Si vous rendez le bateau invisible au radar la nuit, vous ne pouvez pas dire où le bateau se trouve, à moins qu'il soit optiquement visible. Si il est optiquement invisible vous pouvez éperonner un bateau adjacent. Ça c'était le raisonnement et ils ont dit plus d'invisibilité optique. Von Neumann a dit qu'il pouvait modifier cela, et il l'a fait.

    Le jour final et fatal est arrivé, 12 août 1943. On est sorti à nouveau dans le port. Tout le monde étaient un peu tremblant, et mon frère et moi-même particulièrement. Donc nous avons rejoint nos postes, les ordres sont venus d'actionner les commutateurs, pour faire fonctionner l'équipement. Pendant environ 60 à 70 secondes tout semblait okay. Ils avaient leur invisibilité radar, on pouvait voir encore le bateau, une silhouette. Alors il y a eu un flash bleu et le bateau a disparu totalement.

    A ce moment-là bien sûr Von Neumann a paniqué. Le bateau avait disparu complètement, ils ne savaient pas ce qui lui était arrivé. Environ quatre heures plus tard le bateau est réapparu dans le port à la même place où il avait été. C'était absolument évident quand il est réapparu que quelque chose n'allait pas bien. Ils ont envoyé une équipe, une équipe sur une vedette, car ils n'avaient encore aucune réponse aux appels radio. Ils avaient des indications que quelque chose allait vraiment très mal. Ils pouvaient déjà voir cela parce que la superstructure d'antenne était cassée. Donc l'équipe a été envoyée et ils sont allés et ils sont montés à bord et voilà ce qu'ils ont trouvé: Deux hommes incrustés dans l'acier des ponts, deux hommes incrustés dans les cloisons d'acier, un cinquième avec une main incrustée dans la cloison d'acier -- il vivait (ils lui ont coupé la main, par la suite, ils lui ont donné une main artificielle). Des personnes courraient en tous sens totalement dingues et complètement folles. Des gens qui apparaissaient et re-disparaissaient. Quelques uns qui étaient en feu, si vous vous souvenez de cette histoire biblique au sujet d'un buisson qui brûlait sans se consumer. Il y avait des hommes comme ça. Et tout le monde était sérieusement désorienté. Les seules personnes qui ont échappé à cette désorientation étaient celles qui se trouvaient sous le pont, ce qui incluait mon frère et moi-même. C'est ici que la partie la plus intéressante de l'histoire arrive.

    Que s'est-il passé sur le bateau et qu'est-ce qui a mal tourné. Nous avons sauté par dessus bord escomptant plonger dans l'eau, cela n'a pas été ainsi, nous nous sommes retrouvés en 1983, le 12 août 1983, sur la côte, si vous voulez, dans un autre projet appelé Projet Phoenix à Montauk, Long Island, la nuit, à l'intérieur des barrières périphériques internes. Ils étaient en pleine opération à ce moment-là, avec des gardes, des chiens de garde, et une patrouille régulière d'hélicoptère. Nous avons été éclairés par un hélicoptère, nous ne savions pas ce qu'était un hélicoptère. Les gardes sont venus et nous ont attrapés et nous ont fait descendre des escaliers. C'était au niveau cinq sous terre à Montauk, et c'était où la plupart de l'équipement était. Et nous avons été introduit au Dr Von Neumann. " Bon qui êtes-vous"? "Je suis le Dr Von Neumann". Nous avons été plus que fortement choqué, car nous venions juste de le quitter en 1943, un homme relativement jeune, et ici il y avait un vieil homme qui nous accueillait en tant que Von Neumann. Il nous a rapidement mis au courant de ce qui s'était passé, de qui se passait, car il avait le rapport final. Qui est une longue histoire. Comment cela s'est passé? Et il a dit, Messieurs vous devez retourner et arrêter l'équipement sur l'Eldridge; cela a déjà eu lieu selon notre registre, mais en fait cela ne s'est pas passé en réalité, ça ne s'est pas encore passé, mais vous devez retourner et le faire. Nous ne pouvons pas l'éteindre d'ici. Nous ne pouvons pas fermer cette station; ce qui s'est passé est que les deux expériences de temps, séparées exactement de 40 ans, se sont couplées ensembles, l'une à l'autre, et ont créé un trou dans l'Hyper-espace et qui a aspiré l'Eldridge dedans.

    "Vous êtes chanceux en un sens; vous avez sauté par dessus bord et vous vous retrouvez ici". L'autre personnel, soit dit en passant, était encore à bord du bateau, bloqué dans la bulle d'énergie qui entourait le bateau. Il a dit "cette bulle d'Hyper-espace est en expansion , et va créer des problèmes très sérieux; nous ne savons à quelle distance elle ira si elle n'est pas arrêtée. Elle pourrait engouffrer une partie de la planète". Il y avait beaucoup de spéculations; il a réalisé que c'était quelque chose dont il n'avait pas connaissance, et aucun contrôle dessus, et il devait établir le contrôle en fermant l'élément principal générant les champs, et c'était l'Eldridge. Le Projet Phoenix -- je n'entrerai pas dans son histoire, mais à ce moment le hasard a voulu que ce soit le dernier jour en-ligne, ils avaient la capacité, à ce moment, et l'avait depuis deux ans et demi, d'un contrôle total du temps, et ils ont été capable de nous renvoyer en arrière à l'Eldridge, ce qu'ils ont fait. Ils ont dit vous devez faire tout ce qui est nécessaire pour arrêter l'équipement, brisez le si vous le devez. C'est ce que nous avons fait. Nous avons ramassé des haches et brisé tout ce qui était en vue. Les séries de tubes électroniques, les commutateurs électriques, tout ce qui concernait les circuits de contrôle, et les générateurs se sont arrêtés, et ils ont lentement refroidi et ils se sont éteints, et les choses ont commencé à revenir lentement d'elles-mêmes à la normale, c'est-à-dire, le bateau est retourné à son point normal dans le port. A peu près au même moment, excepté un décalage de trois ou quatre heures, et à ce point je suis resté avec le bateau. Mon frère a décidé, en fait, tel que je m'en souviens, il avait en fait des ordres de retourner en 83, donc il a à nouveau sauté par dessus bord. Il s'est retrouvé en 1983.

    Ils sont montés à bord du bateau, bien sûr ils ont trouvé les antennes cassées. L'équipement du pont était intacte. L'équipement sous le pont, dans le trou, était brisé tel que nous l'avions fait, et ils ont trouvé le terrible état du personnel. Donc ils n'ont pas pu reprendre le bateau avec le personnel. Ils ont mis un équipage spécial, remis le bateau à quai, et ont tenu une réunion de quatre jours avec Von Neumann, Le Bon, Hal Bowen, Batchelor, et un certain nombre d'autres personnes. "Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant"? Donc ils ont décidé qu'ils effectueraient un test de plus, et ils reconstruiraient l'équipement, mais alors le dernier test devrait être sans personnel, comme le premier succès sur un autre bateau. Ils le reconstruiraient, ils le réinstalleraient sur l'Eldrige. Donc en fin octobre, ils ont sorti le bateau dans le port extérieur, le soir, ils l'ont sorti avec un équipage standard, et l'équipage a quitté le bateau. Ils avaient à peu près trois cent mètres de câbles ainsi ils pouvaient démarrer l'équipement, et avec l'espoir de l'arrêter de nouveau. A l'heure appropriée, vers les 10 heures du soir, 22 heures temps Navy, ils ont actionné l'équipement et le bateau a immédiatement disparu. Donc cela est entré dans la légende, l'apocryphe des histoires de l'Eldridge se montrant dans le port de Norfolk en Virginie, et beaucoup de gens ont rapporté cela, qu'il a été vu là-bas pendant dix ou quinze minutes, puis il a disparu. Alors il est retourné au port de Philadelphie. Quand il est revenu, comme il l'a fait, ils n'ont pas eu à devoir éteindre l'équipement, il avait déjà été éteint pour eux et la moitié des choses manquait. Ils ont trouvé deux groupes d'émetteurs manquants, l'un des générateurs était manquant. La salle de contrôle était une ruine fumante. Personne n'avait été là pour le faire, mais c'était une ruine fumante. La Navy a convenu à ce moment-là que c'était quelque chose où ils étaient ridicules avec ça, qu'ils n'avaient aucune compréhension de ce que tout cela était, et ils ont décidé d'abandonner totalement le projet à ce moment-là. Ils ont renvoyer l'Eldridge au chantier naval, il a été déshabillé et ré-équipé pour ses fonctions maritimes normales, et il a été envoyé en mer comme un bateau normal, avec son capitaine normal, qui lui a été attribué en août, en fait le 22 août qui était sa date anniversaire après le second test qui a été un vrai désastre.

    Il a fait son service normal durant la guerre. En 1946 il s'est trouvé remisé avec beaucoup d'autres bateaux. En 1950, le Président Truman a fait un transfert d'une cinquantaine de destroyers à la Grèce et d'autres nations d'Europe. L'Eldridge était l'un deux. Il est allé en Grèce. La Marine l'a renommé le "Lion". La Marine a des problèmes répétitifs avec ce bateau-là et ils ont du le déshabiller, eux-même, pour le repeindre et le ré-équiper, et ils n'ont pas de problèmes en dehors de lui. Il est peut-être encore en service dans la Marine Grecque aujourd'hui c'est tout ce que nous savons. Ils n'ont pas envoyé les bateaux à la ferraille, autant que nous le sachions. Mais ils ont hérité du journal de bord, le journal de bord de l'Eldridge. Selon les lois maritimes, le journal de bord doit suivre le bateau. C'est ce qui s'est fait. Quand ils l'ont ouvert ils ont trouvé quelque chose plutôt intéressant. Il manquait toutes les pages antérieures au premier janvier 1944, et donc aucun historique du bateau avant cette date. Donc en ce qui concerne le journal de bord, les Grecques n'ont rien pu faire. Ils ont pu réclamer à la Navy, mais la Navy ne leur a fourni rien de plus. Donc ce fut la fin de la saga de l'Eldridge. Le projet était refermé. Arrivé où nous en sommes, il y a un autre aspect intéressant que j'ai oublié de mentionner et qui a sa place dans l'intégralité de l'histoire. Approximativement six jours avant le test final sur l'Eldridge, en août, celui qui a été un désastre complet, trois OVNIs sont apparus au dessus de l'Eldridge. A quelle altitude, je ne sais pas. Je ne me souviens pas les avoir vu. Mon frère, oui, et d'autres personnes aussi. Et ils ont stationné juste-là. Maintenant ce qu'ils étaient en train de faire, on ne savait pas, sinon qu'ils étaient en train d'observer. Au moment du test quand le bateau a disparu dans l'hyper-espace, l'un de ces OVNIs a disparu avec lui. Il s'est retrouvé à Montauk, dans le sous-sol. Il a été aspiré au travers de l'Hyper-espace et s'est retrouvé dans le sous-sol intact! Il a été démonté plus tard.

    Donc après que le projet a été fermé, Von Neumann a été déplacé bien sûr à Los Alamos au Nouveau Mexique, car il est allé travailler, alors, avec Oppenheimer sur le projet de la bombe atomique. Le projet de la bombe atomique, évidemment, a été une réussite. Il y avait des problèmes aussi, mais il n'est pas nécessaire de rentrer là-dedans. Et la concurrence qui existait depuis quelques années entre la Navy et l'Army pour ces armes secrètes qui allaient être utilisées pour gagner la guerre, a tourné à l'avantage de l'Army et du projet de la bombe atomique. Leslie Groves est partie sur ça. On peut seulement spéculer sur ce qui se serait passé si le test de la Navy avait réussie: ils auraient probablement reçu beaucoup de financement, et ils auraient probablement installé les équipements sur tous les bateaux de la Navy, peut-être de la Marine Marchande, car la Marine Marchande était aussi très intéressée à ce moment-là. Un homme qui s'appelle Carl Allende,  selon les histoires qui ont circulé depuis des années, habituellement nommé, "Carlos Miguel Allende", était un observateur sur le SS Furuseth, un navire de la marine marchande à l'époque du test en août. Beaucoup d'histoires ont été racontées à son sujet, il a été interviewer de nombreuses fois, et certaines choses ne concordent pas bien dans les histoires qu'il raconte. Il était peut-être bien là, mais personne n'a réussi a éclaircir sa vraie histoire.

    En 1947 la Navy a décidé de rouvrir le projet. A cette époque il y avait eu une petite réorganisation de la structure militaire entière. Le Département de la Défense a été établi, il y avait le Département de l'Army, le Département de la Navy et le Département de l'Air Force qui a été fondé en 1947. Il y avait les Chefs du personnel, les Chefs adjoints du personnel, et bien sûr le grand batiment appelé le Pentagone. Donc l'infrastructure de la Navy a changé et beaucoup de personnes du temps de la guerre sont parties à la retraite. Quelqu'un d'autre est entré au bureau de la Recherche Navale, et a dit au Dr Von Neumann, rouvrez ce projet, "Projet Rainbow". Trouvez ce qui s'est réellement passé, voyez si il y a quelque chose là-dedans que nous pouvons récupérer.

    Donc on l'a fait ou bien on a commencé à le faire, et puis j'ai été appelé à Los Alamos et à un endroit qui s'appelle Camp Hale dans le Colorado, avec le Dr Vannevar Bush; et qu'est-ce qu'il était en train de faire? Lui et Vannevar Bush étaient les scientifiques chargés de récupérer un OVNI qui s'était crashé à Aztec au Nouveau Mexique en 1947. C'était totalement à mon insu car à cette époque la Navy m'avait fait un lavage de cerveau et un certain nombre de choses. Il y a eu de nouveau un ou deux crashs d'OVNIs de plus en 1948, tous les occupants étaient morts dans ces cas-là. En 1949 il y a eu un crash plus ou moins intact, et ils en ont récupérer un vivant. Celui-là a été appelé "EBE-1", et il a été trouvé errant dans les champs aux alentours. Ils l'ont capturé , et ils se sont occupés de lui, et ils ont essayé de chercher ce qui "se passait dans sa tête". Ils ont communiqué avec lui -- lui ou elle. Ils n'ont pas pu voir si cet individu avait une détermination quelconque d'un sexe. Donc ils ont appelé des médecins parce que selon l'évidence il n'allait pas très bien. Il allait de pire en pire chaque jour. Les médecins n'ont rien pu faire avec lui, ils ne savaient pas ce qui n'allait pas. Une situation qui a quelque chose d'un peu famillier, ha, ha.

    Ils ont appelé un botaniste, un PHD de botanique. Il a trouvé ce qui n'allait pas. Ce petit gars avait de la CHLOROPHYLLE dans ses veines. Il mesurait 90 cm. Il ressemblait a un portrait typique des petits Gris, sauf qu'il n'était pas un Gris. Mais il avait de la chlorophylle dans ses veines et il vivait du soleil. Donc ils étaient obligés de le garder au soleil, au moins une partie du temps. Et le reste du temps il le dissimulait et il devait bien le surveiller car il avait une caractéristique très étrange: ils se sont aperçu qu'il était non seulement complètement télépathique et capable de communiquer avec ses semblables, les membres de son groupe, mais aussi il avait une propriété bizarre et très intéressante -- il pouvait passer au travers des murs. Alors ils ont trouvé comment l'empêcher de faire ça. Ils l'ont gardé la plupart du temps dans une cage de Faraday, qui est en fait le moyen par lequel celui-ci et d'autres comme lui ont été transportés par ceux qui plus tard se sont révélés être les petits Gris. Et ça c'est une autre histoire dans laquelle je ne vais pas entrer, mais néanmoins il a été capturé vivant et il est mort en fait environ un an et demi à deux ans plus tard. Ils ont gagné beaucoup d'informations.

    Mais avant sa mort un certain nombre de choses étranges se sont passées. Il a communiqué. J'ai été informé par quelqu'un qui était dans le gouvernement qu'il a donné les bases du transistor moderne au Dr Von Neumann et au Dr Vannevar Bush. Si c'est vrai ou faux, je ne sais pas, car les Laboratoires Bell avaient déjà annoncé le transistor en 1947. Mais c'était un appareillage différent. C'était une pastille de Germanium avec des moustaches de chat, et bien sûr, il a évolué depuis si vous êtes familier avec l'histoire des transistors. Mais apparemment il leur a donné des renseignements et des schémas pour les transistors les plus rudimentaires basés sur leurs propres systèmes de communications, qui n'étaient pas compris -- rien n'était compris à bord de leurs vaisseaux. Mais il a parlé aussi à Von Neumann à propos de son problème. Le problème avec l'Eldridge, et avec quelles bases il pouvait le résoudre. Il ne lui pas dit exactement comment le résoudre, et il lui a dit ce qui n'allait pas, il lui a donné des clefs, et a dit "vous allez devoir retourner à votre planche à dessins et le résoudre vous même. Je ne le résoudrai pas à votre place"!

    Il l'a fait finalement vers 1949 après avoir fait ses "devoirs d'écolier" et beaucoup d'études en métaphysique. Ce qui, si vous pouvez imaginer un mathématicien pur et dur être obligé d'étudier la métaphysique et les sujets occultes, était probablement insupportable pour lui au début, mais il est devenu en fait complètement versé dans le sujet, et il a reconnu le problème et il a travaillé dessus. Alors qu'elle était la nature de ce problème qu'il a finalement compris? C'était plutôt simple. Le bateau était revenu à son point de référence parce qu'il avait un Générateur de Temps Zéro et c'est le système de référence qui l'a ramené. Celui-ci était resté intacte; c'était les autres générateurs qui ont été détruits, ainsi que certains autres équipements, mais c'était l'appareil de référence zéro qui a ramené le bateau à son point de référence d'origine, même si il y a eu un léger décalage dans le temps.

    Les humains naissent, ou je devrais dire au moment de la conception , comme il a trouvé avec sa recherche, avec leurs propres VERROUS DE TEMPS. Donc il faudrait faire de la physique plutôt obscure, je vais mettre de côté les mathématiques et essayer de le rendre facile. On ne vit pas dans un univers de trois dimensions. On habite dans un univers de cinq dimensions. Les quatrièmes et cinquièmes dimensions sont le temps. La quatrième dimension, bien sûr, est bien documenté par Einstein et d'autres. Le concept de cinquième dimension, en fait, date de 1931, par P.D. Aspinski et son livre "Tertium Organum", un nouveau modèle de l'univers, en anglais. Et il a parlé des cinq dimensions de notre réalité. Il a appelé la quatrième, le temps; il n'a jamais vraiment nommé la cinquième.

    Mais Von Neumann a réalisé, comme cela est connu aujourd'hui par certains physiciens, que la cinquième dimension est aussi le temps; c'est un vortex, un vecteur, en rotation autour du premier vecteur primaire qui indique le courant et la direction du temps. Le courant est immatériel. On dit qu'on avance dans le temps, c'est à cause de notre façon de le voir, de notre référence. On ne sent pas le temps mais il s'écoule avec une vitesse assez stable. Et cet autre vecteur qui l'entoure ne nous concerne pas... normalement.

    Pourtant chaque humain au moment de la conception reçoit un ensemble de verrous, si vous voulez (ça fait partie de la structure génétique). Ces verrous sont liés à un point temps auquel l'individu est verrouillé à la conception, afin que cet individu s'écoule avec le temps, et naisse, et vive une vie en référence à tout ce qu'il y a autour de lui et qu'il est amené à connaître, tous ses amis, sa famille, les écoles, n'importe quoi, et ne dérape pas du temps ou hors du temps, hors de ce point de référence, dont il a l'habitude. Ca c'est normalement.

    Dans le cas de l'expérience sur l'Eldridge, la puissance était si énorme qu'elle a rompu les références de temps de ces individus qui étaient directement exposés aux champs, c'est-à-dire ceux qui étaient sur le pont. Ils ont perdu leurs références de temps. C'est une fois que le bateau est revenu que les troubles ont commencé. Tant qu'ils étaient dans l'Hyper-espace et que les générateurs fonctionnaient, ils étaient tous contenus à l'intérieur du champ. Autant que je sache personne n'a sauté par dessus bord sauf nous deux. Rétrospectivement je me suis demandé si nous aurions du le faire, mais néanmoins nous l'avons fait, et les événements qui ont eu lieu, ont eu lieu. Quand les champs se sont effondrés, ces individus qui étaient tenus et contenus dans le champ et ayant perdu leurs références de temps juste à ce moment, ont commencé à partir à la dérive. Certains d'entre eux ont dérivé totalement en dehors de la réalité, d'autres ont dérivé autour, et ils étaient très chanceux s'ils ont gardé leurs pieds sur le pont, et certains ont dérivé et finalement se sont matérialisés au hasard, deux pris dans le pont, deux dans les cloisons, et un avec sa main dans la paroi, et cela à cause du fait qu'ils avaient perdu leurs références de temps, et ils ont dérivé, et ils sont revenus au hasard. Certains ne sont jamais revenu du tout! D'autres ont fait cet étrange numéro de disparitions et de rematérialisations, de manière répétitive! Et il y avait ces cas étranges qui étaient en feu, si on peut dire ainsi, tels que l'histoire biblique du buisson qui brûlait sans se consumer. Et il y avait un certain nombre d'individus qui faisaient cela. La Navy a mis une fortune dans l'équipement électronique pour essayer de corriger le problème. En fait ils l'ont fait, plus ou moins. Mais tout le monde était en quarantaine durant une longue période. A ce jour, la Navy ne veut reconnaître que cette expérience ait jamais eu lieu. Il y a eu beaucoup de requêtes auprès de la Navy. Beaucoup de lettres de formes ont été expédiées par le Département de la Navy niant qu'il y ait jamais eu une telle expérience. Ils n'ont pas nié que l'Eldridge ait existé, mais ils ont nié que l'expérience ait jamais eu lieu. Et en 1979, quand William Moore et Berlitz ont écrit leur livre et l'ont publié, Moore avait estimé qu'a ce point la Navy avait probablement dépensé plus de deux millions de dollars en répondant aux questions au sujet de l'expérience de Philadelphie, avec les lettres de formes qui avait été envoyées. Ils nient encore qu'elle ait jamais eu lieu.

    En tous cas, Von Neumann a fait ses "devoirs d'écoliers", il a réalisé qu'il avait besoin d'un ordinateur pour résoudre les problèmes liés au personnel. Donc il est retourné à sa planche à dessin, comme on dit, à l'Institut et il a développer le premier ordinateur tout électronique. A cette date il n'y avait pas d'ordinateurs électroniques. Von Neumann est le père de l'ordinateur électronique moderne. Cela est bien connu et bien documenté. Vers 1950 il avait quelque chose qui fonctionnait et en 1952 il avait un modèle fonctionnant pleinement, et les livres sont encore sur les étagères à l'Institut "the bigestry [?]" de son développement était avec le Dr Goldsten, qui est encore à Philadelphie, qui a été peu de temps à l'Institut. J'ai parlé avec le Dr Goldsten. Et en 1953 approximativement, il a délivré un nouveau système à la Navy, avec un ordinateur, avec la totalité des facteurs de corrections. Précisément ce qu'il a fait, je ne sais pas. Mais ils ont mené un autre test avec un bateau différent, un équipage différent, une réussite totale, sans effets secondaires. La Navy exultait, bien sûr, la guerre était finie, mais ils ont immédiatement classifié ce projet, abandonné le nom "Project Rainbow", et ils l'ont reclassifié "Project Phoenix".

    A partir de ce moment ils ont développé d'autres systèmes, d'autres matériels qui vont dans des zones extrêmement sensibles; je n'entrerai pas là-dedans publiquement. Mais beaucoup de choses sont sorties de cela. Parmi elles il y a eu plusieurs études médicales, au moins quatre rapports médicaux ont été rédigés. Je connais cela de George Hoover qui faisait partie de la commission du Bureau de la Recherche Navale étudiant le problème quand il a resurgit de nouveau en 55 (grâce aux "Lettres d'Allende" et à la participation du Dr Morris K. Jessup). Mais Hoover m'a parlé au téléphone, il est maintenant en retraite en Californie -- il a dit, bien sûr qu'il avait réalisé, et il a dit, Moore n'a pas réalisé, qu'il y avait d'autres projets en cours à ce moment, et bien sûr il connaissait les expériences de dégaussage.

    Il a dit qu'il y avait aussi, comme résultat de l'Expérience de Philadelphie, le Project Rainbow, beaucoup d'études médicales de faites. Il a dit que jamais auparavant dans l'histoire, le cerveau humain et le corps humain n'avaient été soumis à de telles intensités de champs magnétiques, et de puissances de champs électromagnétiques. Ils ne savaient pas quelles auraient été les conséquences. Il a dit, ils ont trouvé comme résultats de ces études, beaucoup, beaucoup de choses en termes de conséquences. Il a dit, il y a des rapports très précieux. Ils le sont certainement; beaucoup d'autres choses en sont sorties, après cela. Donc, la Navy a résolu le problème en fait, et Von Neumann est resté autour.

    Qu'est-ce qui s'est passé pour moi? Qu'est-ce qui s'est passé pour mon frère? Aurai-je quelque peu oublier cela? Je ne l'ai pas oublié, je l'ai juste gardé pour la fin. Mon frère est retourné en 1983! Peu de temps après cela il a perdu ses "verrous de temps", du à un accident, et il a vieilli très, très, rapidement, à la vitesse d'une année par heure. Il est mort en quelques jours. Ils ont essayé de le garder vivant avec d'autres équipements qu'ils avaient développés depuis. Mais ils n'ont pas pu, il est mort. Mais c'était très important, pour des raisons que je ne peux pas développer ici, de le garder en vie. Donc que vous acceptiez le point de vue métaphysique ou pas, cela a été arrangé, il m'a été permis d'aider à l'arranger. Car je suis retourné en 1943 et il y a eu quelques aller et retour grâce à Montauk, qui était encore en-ligne pendant une période de temps. Pour retourner voir le père et lui dire, "Hey gars, débrouille toi; on a besoin d'un autre fils, il est arrivé quelque chose à Duncan". Donc un nouveau fils , le dernier de la lignée, est né en 1951, et, il a été un walk-in, c'est-à-dire que, son âme (de Duncan en 1983) est entrée dans le corps (du dernier fils) le 12 août 1963. Ce devait être le 12 août. Et c'est l'homme que vous avez vu sur la photo aujourd'hui. Il a la mémoire de toute l'histoire, plus ou moins. Il y a des trous et des lacunes.

    Il y a un autre élément impliqué là-dedans qui explique pourquoi les deux projets se sont reliés. Si l'expérience n'avait pas eu lieu le 12 août, si cela avait été le 10 ou le 14 août, ou bien, comme ce fut le cas en juillet, considérablement plutôt, ou si cela avait été reporté, disons, en septembre, on n'aurait jamais eu le verrouillage avec le Projet Phoenix. Pourquoi? C'est un point vraiment fondamental qui est abordé ici. Il n'y a pas que les humains a avoir des bio-champs, ce qui est bien documenté aujourd'hui. Ils débutent à la naissance. Mais la planète Terre a son propre jeu de bio-champs. Cela a été découvert assez récemment, en gros dans la dernière décade. Quatre d'entre eux, et ils ont tous les quatre un pic une fois tous les vingt ans. Devinez à quelle date? Le 12 août. 1963,1983,1943, on peut aller en arrière ou en avant tous les vingt ans. Et cela crée un ensemble de conditions très étranges sur la planète Terre, où il y a un pic d'énergie, un pic d'énergie magnétique, et une possibilité de couplage, et c'est ce qui s'est passé grâce au point culminant des dates des expériences, le 12 août, et les bio-champs terrestres ont culminé à ce moment-là. Les énergies étaient suffisantes pour créer le champ Hyper-espace et le couplage, ce qui autrement n'aurait pas pu se passer, et l'Eldridge a glissé dans l'Hyper-espace avec l'OVNI, et le scénario entier s'est déroulé, comme ça c'est passé. Tout ça a été enregistré dans les dossiers de la Navy, dans les archives de la Navy. Ils ne veulent pas les divulguer. Je sais qu'ils existent, je connais quelqu'un qui y a accès, c'est pour ça que je sais qu'ils existent. Et ils ne divulguent pas l'histoire, ils ne veulent pas que le public, jusqu'à nos jours, sache combien c'était désastreux. Maintenant il y a une interressante anecdote, disons "post-mortem", à raconter sur cette histoire. William Moore, en écrivant son livre (et à propos j'indiquerai qu'il y a eu deux livres d'écrits. Le premier est sorti en 1978, "Thin Air", de style fiction, a été écrit par deux personnes dont je n'ai jamais entendu parler, George E. Simpson et Neil R. Burger. On n'a aucune idée de qui ils sont. Il n'y a aucun crédit à donner au livre ni aux auteurs, c'est une publication standard disparue depuis longtemps.)...
Un an et demi plus tard le livre plus décisif, non-fiction (du moins il n'était pas dans l'intention de l'être), écrit par Berlitz et Moore, principalement par William R. Moore, intitulé "The Philadelphia Experiment" - ["Opération Philadelphie" pour la version française di livre] -, à l'origine en format relié, et ensuite bien sûr en édition de poche. Il est devenu vraiment populaire, ils l'ont vendu à dix millions d'exemplaires à ce jour. Je ne sais pas à combien de rééditions ils en sont maintenant, mais il y en a eu beaucoup.

    Moore dans sa recherche, n'a jamais pu définir la date exacte de la dernière expérience; il n'a jamais eu aucun témoignage sur le "Projet Phoenix" ou sur le couplage ou sur la véritable nature de quel désastre ça a été. Il a interviewé le docteur Von Neuman. Il l'a interviewé et l'a appelé dans le livre, "Dr Reinhardt". Le même homme! Le docteur Von Neuman.

    Von Neumann n'est pas mort, il est vivant aujourd'hui. Les archives officielles du gouvernement et de la Navy disent qu'il est mort d'un cancer en 1957. Alors s'il avait un cancer, ce dont je ne sais pas, s'il en avait un ils ont trouvé un moyen, et ils ont su comment le guérir. Ils l'ont fait. Ils avaient besoin de lui. Ils l'ont gardé pour le projet. Il était directeur du projet Phoenix jusqu'en 1977 quand il a développé une personnalité double, très prononcée, qui a empiré avec le temps. Il a renoncé à sa position de directeur du projet et quelqu'un d'autre a pris le relais, le Dr Herman C. Unterman d'Allemagne. Et il est devenu un consultant. Il n'est pas mort, il est toujours vivant, et maintenant il a une personnalité totalement double, et normalement il est dans son alter ego, un certain Mr Howard E. Decker, qui est très connu à New York comme marchand de surplus électronique. Il est la seule personne qui se montre dans le même corps. J'ai passé trois heures à parler avec Howard Decker, donc je sais que l'homme est vivant, jusqu'à novembre 1989. Et ces photos ont été prises à cette date là dans sa demeure, ou plutôt dans sa triste tanière. Il est devenu, comme on dirait, un maître de maison négligé depuis que sa femme est morte.

    Le projet Rainbow est mort et a été ressuscité par le Projet Phoenix. Mon frère est rené. On m'a expédié en 83. Ils ont décidé qu'ils ne voulaient plus me voir autour, pour certaines raisons. Ils m'ont fait la totale: lavage de cerveau, une nouvelle personnalité, et ils m'ont réexpédié dans le passé, et je suis devenu Alfred Bielek. Avec des nouveaux parents, et un faux certificat de naissance, et toute une nouvelle histoire qui collait et des mémoires qui pouvaient ou ne pouvaient pas être complètement vraies, mais néanmoins encore là. Bien endoctriné. Je n'ai pas eu le moindre soupçon que je faisais partie de l'Expérience de Philadelphie, ni du projet Phoenix, jusqu'en 86. La raison pour laquelle je me suis rendu compte, c'est parce que j'ai revisité Long Island. On est allé sur le site à Montauk avec des amis. En fait une partie des souvenirs ont commencé à revenir. Ils ont dit, "Tu en faisais partie". J'ai répondu, "Non. Ce n'est pas vrai". En fait je me suis souvenu que c'était vrai.

    Mais en janvier 1988, la mémoire des débuts de l'expérience de Philadelphie m'est revenue, et les souvenirs se sont accrus depuis lors. Mon frère s'est souvenu lui aussi. Et je dirais que cela a été un horrible gâchis de la carrière de connaissance que j'avais autrefois. Des morceaux reviennent parfois. Mais en gros ma personnalité s'est à peu près stabilisé maintenant en tant que Al Bielek et les mémoires de Edward A. Cameron me traversent l'esprit, mais la majeure partie est là maintenant, particulièrement les premières années jusqu'à, et pendant, l'expérience. De 43 à 47 la page est encore en grande partie blanche. Je ne sais pas ce qui a bien pu se passé. Sauf que je sais qu'en 1947 ils ont décidé que je n'était plus très utile. En fait ils se sont débarrasser de moi. Donc voilà dans l'ensemble l'histoire de ce qui s'est passé.

    Mais l'autre anecdote intéressante que William Moore a découvert dans sa recherche: Il s'était intéressé aux OVNIs également; fin décembre 1975, ou peut-être début janvier 76, il est allé visité une famille au Canada qui, je crois que c'était le 12 septembre, avait fait une rencontre avec un OVNI dans la province d'Ontario. Un simple fermier. Il rentrait un soir avec son camion, il a trouvé un OVNI stationné sur la route, barrant la route qu'il devait emprunter. Il n'y avait personne, aucune lumière, rien. Il l'a regardé, "Qu'est-ce que c'est que cet engin"? Il a fait demi tour pour prendre une autre route, et qu'est-ce qu'il a fait? Il a pratiquement heurté un ufonaute, haut de un mètre, dans une combinaison argentée, qui était au milieu de la route. Il a bondi sur ses freins, et l'a évité d'un pouce; c'était une route gravillonné et il a dérapé, et ce petit ufonaute, qui que ce soit qu'il fut, quoi que ce soit qu'il fut, a sauté par dessus la barrière et a disparu.
Comme des OVNIs ont continué à venir dans cette zone, cette famille a eu beaucoup de tracasseries avec le voisinage qui venait faire la chasse aux souvenirs et toutes sortes de choses aussi, et ils ne savaient pas quoi faire pour essayer de garder cette histoire discrète. Approximativement le 12 décembre, selon la date de Moore, ils ont reçu la visite de trois officiers de très haut niveau, un de "Canadian Armed Services" représentant la province d'Otawa; un de "Air Force General" du Pentagone, et un officier de la Navy de "Office of Naval Intelligence". Ils ont présenté des excuses à ces deux personnes. Ils ont dit, ce qui s'est passé pour vous n'était pas supposé avoir lieu. "Bon qu'est-ce que ça veut dire n'était pas supposé avoir lieu"? "C'était un accident". "Qu'est-ce que signifie un accident"? "Ce n'était pas supposé avoir lieu. Nous avons été envoyé ici pour faire des excuses formelles, et pour répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir. Qu'aimeriez-vous savoir"? C'est probablement l'une des rares fois où le gouvernement se soit jamais ouvert, et ils ont dit, d'après le compte rendu de William Moore, qu'ils avaient obtenu des réponses aux questions pendant au moins deux heures. Et tout d'un coup l'officier de "Office of Naval Intelligence" a lâché un commentaire très intéressant. Il a dit, "Oh, nous avons eu des contacts avec les ET depuis 1943. C'était du a un accident d'une expérience que la Navy effectuait à ce moment-là, sur l'invisibilité!

 *** FIN ***

Publié dans Sciences de l'Energie

Commenter cet article