Contrôle maximum sur tout le spectre électromagnétique

Publié le par logo

 


 
Contrôle maximum sur tout le spectre électromagnétique
 

Information Operation Roadmap - Partie 2



Knowledge Driven Revolution.com, par Brent Jessop, le 12 novembre 2008


​​​​En 2003, alors secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld signait un document intitulé Information Operation Roadmap [Feuille de route des opérations sur l'information], qui esquisse, entre autres choses, la volonté du Pentagone d'assujettir entièrement le domaine des ondes électromagnétiques.


​​​​Si vous ne connaissez pas ce document, vous trouverez plus de détails dans l'article précédent (en français).



Dominer


​​​​Tiré du document Information Operation Roadmap :

​​​​Nous devons élargir le réseau et les possibilités d'attaque électromagnétique. Pour l'emporter dans la lutte centrée sur l'information, il est de plus en plus important que nos forces dominent le spectre électromagnétique avec des capacités d'attaque. - 6

​​​​Couvrir tous le volet des missions et des moyens de guerre électronique, notamment la guerre à la navigation, les offensives de riposte spatiale, le contrôle des systèmes à radio fréquence de l'adversaire, qui fournissent la localisation [GPS] et l'identification des amis et des ennemis, etc. - 61

​​​​Fournir de futures possibilités de guerre électronique procurant un maximum de contrôle du spectre électromagnétique entier, contrecarrant, dégradant, perturbant ou détruisant l'éventail entier des systèmes de communication émergents au niveau mondial, les détecteurs et les systèmes d'armement dépendants du spectre électromagnétique. - 61

​​​​Le document « Conseils pour planifier la défense » (Defense Planning Guidance) [directement sous la responsabilité du Ministre de la Défense pour l'acquisition, la technologie et la logistique], en coordination avec le président du Comité des chefs d'États-majors interarmes [CJCS] et les Services, développe des recommandations pour transformer et élargir les moyens de guerre électronique, ... pour détecter, localiser et attaquer toute la gamme des équipements de télécommunications émergents au niveau mondial, les détecteurs sensibles à la position et les armes d'engagement qui exploitent des techniques électromagnétiques. - 59



Des robots furtifs au-dessus de votre maison


​​​​Développer une stratégie d'investissement d'ensemble cohérente avec l'architecture de la guerre électronique qui ... Accorder une attention particulière à :

​​​​- (U) Envisager l'attaque électronique de zones interdites au moyen de robots furtifs ... En priorité, accélérer le développement conjoint de véhicule de combat aérien sans pilote [drones] à charge utile modulaire pour la guerre électronique. - 62


​​​​Il est intéressant de voir la mention de robots furtifs tels que les véhicules aériens sans pilote (UAV), car ils patrouillent maintenant aux deux frontière des États-Unis, du Canada et du Mexique, et ils patrouilleront bientôt dans l'Arctique. Grâce au financement fourni par le Ministère de la Sécurité Intérieure [le Homeland Security], les services de police des États-Unis utilisent également des drones pour espionner les citoyens en dessous d'eux. Quelques exemples sont Sacramento en Californie et...

​​​​L'un des comtés de Caroline du Nord utilise un drone équipé d'un faible éclairage et de caméras infrarouge pour surveiller ses citoyens. Le véhicule aérien a été envoyé pour surveiller des rassemblements de motards, lors de la foire du comté de Gaston, à quelques centaines de pieds dans les airs, suffisamment près pour identifier les visages, et plusieurs autres utilisations sont prévues, comme la détection aérienne des champs de marijuana.



Le champ de bataille électronique

​​​​L'Advanced Concept Technology Demonstration, (*) devrait étudier tout un éventail de techniques, incluant un réseau de véhicules aériens sans pilote (drones) miniaturisés, des systèmes de diffusion publique, pouvant être dispersés en régions interdites, pour les satellite de rediffusion. Il doit également considérer divers systèmes de distribution de messages, jusqu'à inclure la radio et la télévision par satellite, la téléphonie cellulaire (portable) et les autres appareils sans fil, et Internet. - 65

​​​​Exploiter d'autres initiatives transformationnelles de la guerre électronique, incluant l'utilisation d'un Centre d'Analyse de l'Espace Électronique (E-Space Analysis Center) pour corréler et combiner l'ensemble des données disponibles, qui crée en temps réel une images de la bataille électronique. - 62


​​​​Comment exactement pouvons-nous créer en temps réel l'image du champ de batailles électronique ? Et où se déroule exactement la bataille ? Une déclaration analogue a été faite dans le Projet pour un Nouveau Siècle Américain [PNAC] dans le document « Reconstruire les défenses de l'Amérique, » publié en septembre 2000 (à propos de ce document, voirici et ici).

​​​​De nouvelle catégories de détecteurs, commerciaux et militaires, sur terre, sur et sous les mers, dans les airs et dans l'espace, seront interconnectés en réseaux denses, pouvant être rapidement configurés et reconfigurés pour procurer aux futurs commandants une compréhension sans précédent du champ de bataille. - Page 59


​​​​Un article écrit par Mark Baard de Parallelnormal.com donne des précisions à ce sujet.

​​​​Philadelphie, San Francisco, Houston, et Providence dans le Rhode Island comptent parmi les villes associées à des entreprises privées et au gouvernement fédéral pour mettre en place un accès public à Internet haut débit. La ville de Providence utilise les fonds du Ministère de la Sécurité Intérieure dans la construction d'un réseau pour la police, qui sera mis à la disposition du public à une date ultérieure ...

​​​​Mais, même si les villes ne parviennent pas à terminer leurs projets Wi-Fi, l'armée sera en mesure de mettre en place des réseaux sans fil en quelques heures, peut-être même plus rapidement.

​​​​Le Ministère de la Défense, qui est au centre des exercices de guerre urbaine, réalisés conjointement avec le Ministère de la Sécurité Intérieure, les Forces canadiennes, israéliennes et d'autres forces internationales, expérimente avec les réseaux Wi-Fi afin de les installer en un rien de temps.

​​​​Selon une récente annonce du Ministère de la Défense à l'attention des entrepreneurs, les soldats seront en mesure de lâcher des robots, appelés LANdroids ... quand ils arriveront dans une ville. Les robots détaleront ensuite pour se positionner eux-mêmes, devenant les nœuds d'un réseau de communications sans fil.

​​​​Les antennes Wi-Fi réparties dans le paysage urbain serviront non seulement de relais de communication, mais aussi de transpondeurs pouvant localiser la position exacte de chaque ordinateur et téléphone cellulaire, un scénario que j'ai décrit dans le Boston Globe l'an dernier.

​​​​Autrement dit, là où le GPS perdra la localisation d'un appareil (et de son propriétaire), le Wi-Fi retrouvera la trace.

​​​​Des membres du Ministère de la Défense britannique et étasunien pensent que les antennes relayeront également les ordres pour les implants cervicaux des foules.



Conclusion


​​​​Mon prochain article analysera le souhait du Pentagone de « Combattre le Net » (en français), comme l'indique l'Information Operation Roadmap. Je me propose aussi d'analyser le recours aux opérations psychologiques ou PSYOP, et de mettre en évidence l'absence totale de limite à l'usage de ces opérations sur l'information, qu'elles soient destinées aux affaires domestiques des États-Unis ou à des publics étrangers.



​​​​L'auteur Brent Jessop est étudiant en deuxième année de maîtrise en génie biologique à l'université de Guelph en Ontario au Canada.



Source : http://www.knowledgedrivenrevolution.com/Articles/200711/20071112_IOR_2_EW.htm
Traduit au mieux par Dany Quirion et Pétrus Lombard pour Alter Info



(*) : « L'Advanced Concept Technology Demonstration » est un programme destiné à prouver le plus rapidement possible l'intérêt militaire de technologies nouvelles, souvent issues de recherches civiles.



Mardi 12 Février 2008
Brent Jessop

Publié dans Sciences de l'Energie

Commenter cet article