Aspirine contre le Cancer

Publié le par logo

Enfin des preuves sur les bienfaits de l’Aspirine (contre le Cancer).

 
07/12/2010

A quand des preuves sur les bienfaits d’une Réduction Alimentaire (contre le Cancer) ?

Aspirine contre le Cancer

L'équipe britannique du Pr Peter Rothwell, de l'université d'Oxford a publié dans la revue britannique The Lancet, qu'une consommation minime d'aspirine (acide acétylsalicylique) de 75 milligrammes par jour, au long cours réduit de 24 % le risque de cancer colo-rectal, et d'un tiers sa mortalité chez les personnes déjà atteintes. 

Mais l’aspirine agit sur bien d'autres tumeurs malignes, réduisant au moins de 20 % leur mortalité. Pour étudier les relations intimes entre prise d'aspirine et cancers, Peter Rothwell et ses collègues se sont repenchés sur les grandes études comparant l'aspirine à un placebo ou à un autre produit - antiagrégant ou anticoagulant - en prévention des maladies cardio-vasculaires. L'aspirine est, en effet, l'un des traitements de fond classiques pour fluidifier le sang chez les individus à haut risque d'accidents cardiaques. Au total, sept essais ont ainsi été réanalysés, incluant 25 570 patients. Parmi eux, 674 sont décédés de cancers. Globalement, chez les malades sous aspirine, la mortalité par tumeur maligne s'est avérée réduite de 21% pendant la durée des études. Les bénéfices étaient encore plus marqués au-delà de cinq ans, avec une diminution de 34 % tous cancers confondus, et même de 54 % s'agissant des tumeurs gastro-intestinales. 

Les effets de l'aspirine apparaissent au bout d'environ cinq ans pour les cancers de l'œsophage, du pancréas, du cerveau et du poumon; après une dizaine d'années pour ceux de l'estomac et du côlon et d'une quinzaine d'années s'agissant des cancers de la prostate. Dans les essais où le suivi a été très long, les bénéfices se sont maintenus pendant plus de vingt ans, insiste Peter Rothwell, qui précise aussi qu'ils sont «limités à certains cancers, surtout ceux de type adénocarcinomes». 


Dois-je vous rappeler que l’Aspirine faisait partie du protocole de prévention contre le Cancer du Dr Gernez, il y a plus de 30 ans déjà et que la bureaucratie française a étouffé ? 

 

 


… Il faut transmettre le Savoir et la Vérité… 
… La Vérité finit toujours par se Savoir…
 


DJAMELITO

Publié dans Actus médecine

Commenter cet article