Gestion de l'évolution des individus

 

Chacun, dès sa naissance, se verrait affublé d’une « carte des compétences ». Ainsi, cette dernière servira de repère afin de déterminer la capacité de chacun soit :

-         de prétendre à un poste publique ou privé donné

-         de prétendre à une formation donnée

-         de prétendre à un salaire donné


Bref, cette sorte de récapitulatif permettra à tout à chacun de connaître et d'orienter son développement personnel au fur et à mesure du temps.
Ainsi, les paliers pourront être validés de différentes manières (examen, réalisation, présence ...) définies au cas par cas selon le thème de la formation.
Pour information, certains paliers pourront se voir automatiquement validé du fait que d'autres le seront. ( ainsi la compétence éducation = pédagogie + élocution II + plan de formation)

Ces dernières se devront d'être courte ( 7 jours à 3 mois )  et n'importe qui aillant les compétences "éducation" + autre compétence niveau n peut se positionner sur la bourse du travail comme enseignant sur la compétence autre niveau n-1.

Cette carte possèdera :
    - les savoirs techniques, spécialisés ( les ganglions lymphatiques, le phénomène de capillarité sur les hélices des bateaux par ex)
    - les savoirs généraux ( langues, mathématiques théoriques et de base etc)
    - les savoirs manuels et compétences diverses ( ébénisterie, forgerie , saute 8m en longueur , conduite etc)

Cette carte des compétences servira de carte d'identité. Elle sera sécurisé et sur une carte protégée, ou une clé usb, par un code à multiples accès :
lecture sans code : Nom , prénom, adresse, photo
code = 1234 => Accès à la carte des compétences et données professionnelles + données personnelles styles numéro de téléphone, email, historiques des adresses , famille
code = 123456 => Accès aux possibilités bancaires
code = 12345678 => Accès à la carte de santé
code = 1234567890 + code de personnel de la personne => Accès à la modification

 

Evolution dans la vie :

 

Actuellement, au cours de notre vie, on peut identifier 3 grands moments :

-         la formation

-         le travail privé ou public

-         la retraite

 

Dans ce nouveau système, j’en découperai bien un en deux : le travail…

De plus, je pense fortement qu’au lieu que ces phases soit en série (cad se suivent) il vaudrait mieux qu’elles soient en parallèle.

 

En clair, il me semblerai souhaitable que tout au long de sa vie un individu travaille pour lui, travaille pour la collectivité, puisse avoir un temps de loisir conséquent et puisse évoluer par le biais de formation.

 

Deux contraintes viennent pour moi s’ajouter :

-         le temps de loisir doit être plus conséquent que les 3 autres

-         le système doit être clairement très malléable d'une année sur l'autre pour permettre, par ex, à quelqu’un de partir 9 mois à l’étranger en voyage s’il le désire, sans que cela lui pose soucis.

 
Calcul de la répartition annuelle 
 

Alors… On a  365 jours dans l’année :

 

365/5 = 73 jours…

 

73*2=146 … Je trouve cela peu pour bosser ( actuellement on est à  220) mais en fait en y réfléchissant, la population active passerait de 20Millions à 60....

 

Bon ajustons à 50 …

 

Donc boulot privé :

Privé  :             50jours

Public :             50 jours

Formation :      75 jours

Loisirs :            165 jours

 

Sachant que je compte 3 repas par jour, de 1h => 3h

Les journées font 12 h :  donc 9h active

le temps de trajet est bien entendu compté dans la période active.

 

Donc 

 

365 * 24 = 8 760

 

365 * 12 = 4 380

 

dont

9*50 = 450 h de travail public

9*50 = 450 h de travail privé

9*75= 675 h de formation

 
450*2+675 = 1575 h "actives"

4380-1575= 2805h de libre

 

Actuellement, les salariés à temps complet travaillent 1650 heures dans l'année. Ici, on est à 1575 h en incluant le temps de formation, 900 sans.

 

Il faut donc reconnaître que ce timing envisage, en théorie, plus de repos, mais qu'à contrario, en pratique, vu que tout le monde, à peu près, travaille, la masse de travail du pays ne devrait pas s'affaiblir, au contraire.

Et surtout mieux disposé.

 

Car, en effet, ce modèle se veut le plus souple possible. Ainsi, chaque début d'année, vous vous verrez crédité d'heures à faire dans les différents domaines.

 

Ainsi, si j'ai envie d'être débarrassé de mes contraintes de travail rapido je peux par exemple faire 900h à raison de 12h par jour (transport inclus) ce qui fait 75 jours de travail. 75 jours , c'est 3 mois si on s'autorise 5 jours de repos par mois. 3 mois de travail et hop, il reste plus que la formation et on est totalement en vacances....

 

A l'échelle du pays

 

salariés :

1650*13266120= 21 889 098 000

 

fonctionnaires :

1500*5000000=7 500 000 000


libéraux :
3000*7240000= 21 720 000 000

soit, au total : 51 109 098 000 h/an, 51 109 Millions d'heures (chiffres tiré de l'INSEE)

dans notre système :
900 * 60000000 = 54 000 000 000

Attention, la conclusion n'est pas que le nouveau système serait supérieur à l'ancien par rapport à ce critère mais plutôt que le temps de travail global de la population serait sensiblement le même. Les principales différences étant :
- que tout le monde travaille et qu'on évitera ainsi l'exclusion de certains ( plus de chômage)
- que tout le monde serait plus détendu et donc motivé du fait de la libre gestion de l'emploi du temps. => gain de productivité
- que tout le monde peut continuer à évoluer

J'espère arriver à un bon compromis entre collectivité et individualité avec cette proposition de système.

Gestion de la flexibilité géographique
 
Le télétravail sera fortement dévelloppé. De plus l'économie pourra entièrement être gérée par réseau électronique ce qui fera que le lieu d'installation ne changera rien au travail possible.
Certains postes devront toutefois nécessiter le déplacement de certains. Mais entre deux candidats correspondants aux critères sera priviligié le plus proche si la distance de l'un ou de l'autre dépasse 30 min en transports publics ou personnels.
 
Pour les formations, leurs disponibilité sera fonction de la distance d'éloignement potentielle entre un élève et un professeur. En somme, en rendant le métier d'enseignant beaucoup plus accessible et spécialisé sur un domaine précis, j'espère obtenir une plus grande disponibilité et une répartition géographique supérieure à ce qui existait auparavant.  
 
Enfin, pour ce qui est du temps libre, tout à chacun aura le libre loisir de ses mouvements sur le territoire ou à l'étranger.
 
Le but est de limiter les déplacements et de supprimer les inutiles, couteux à tous.
 
Gestion de la flexibilité temporelle
 
Chacun gèrera son emploi du temps par le biais d'un calendrier personnel en ligne.
Une fois qu'une chose est ajouté à ce dernier, elle est normalement figée : le contractaire s'est engagé.
Néanmoins, il sera possible de changer cet état de fait dans certains cas :
- je m'engage pour un taf, en fait ca m'arrange pas, je cherche un remplacant. Si je le trouve et qu'il donne son accord, je peux lui refiler la tache. Autrement, je me vois dans l'obligation de la satisfaire ou autrement j'aurai une retenue sur salaire.
- je m'engage pour une formation ou un autre RDV : si je suis le seul participant, je planifie un autre cours. Sinon je recherche bêtement un autre créneau. Une annulation doit être fait 48H avant le cours, sauf cas de force majeure.
- les périodes libres sont flexibles au possible.
 
Pour ce qui est de la gestion au niveau d'une vie, tout à chacun pourra faire comme il veut, la seule contrainte étant la partie publique de son travail qui est le minimum à effectuer pour obtenir son pain quotidien et plus encore, mais cette 'dette' ou ce service rendu à la nation pourra se voir effectuées sur 7ans. En somme, un compteur annuel se crédite, et chaque ajout n'est valable que 7 ans. autrement il y retenu sur salaire .
Pour le reste, libre à chacun de faire ce qu'il veut.
 
Gestion de la flexibilité fonctionnelle
 
Chacun possède sa carte de compétence. A partir de cela on connait les fonctions qu'il peut remplir.
De ce fait, sur la bourse du travail ou de formation, lui seront proposés les tafs ou les formations correspondants à son niveau actuel.
De plus, les jobs et les formations proposés se devront d'être de courte durée. Chacun fonctionnera par mission et pourra disposer cela en parallèle ou en série en fonction de ce qu'il choisit dans les bourses respectives.
 
Moyen à mettre en oeuvre
    - Bourse du travail en ligne (prévoir remplacements)
    - Dévellopement du télétravail
    - Dévellopement de la plateforme de livraison
    - Bourse des formations

    - Calendrier personnel en ligne

 

Concept du nomadisme individuel

La vie est un éternel recommencement... Certes... Mais un recommencement au renouveau éternel. 
Chaque jour peut sembler semblable, chaque jour peut sembler différent. Tout dépends le regard qu'on y porte.
Toutefois, ayant pratiqué les deux, je me rends compte que le mode 'renouveau' est le plus intéressant et quand on le vit, est épanouissant au possible de par les opportunités qu'il apporte.
Et ce dernier inclus un certain 'nomadisme', état de fait à ne pas seulement appliquer au lieu de vie mais à la façon de vivre. 

Ainsi peut aller de la vie familiale, la vie sociale, les projets personnels, les projets publics, les loisirs, les passions bref de la vie en général. 
Et je veux que ce système n'empêche pas ce nomadisme... Ni ne l'impose. 

Chacun vit à son rythme, je pense que chacun a besoin à certain moment de se poser et à d'autres de partir, même si ce n'est pas géographique, d'où ce nomadisme. 

Concrètement

Comme vous l'aurez déjà vu, l'affectation d'un métier par le biais des compétences acquises et des choix fait par la personne cumulé à la formation continue font que tout à chacun verra ses responsabilités publiques et perso évoluer au fur et à mesure qu'il montera en compétence de par sa formation.

Bref, au niveau du travail et de la formation, tout à chacun aura droit à sa part de nomadité. Vous ne ferez pas toute votre vie le même métier et c'est très bien ainsi.

Ensuite le mode de partage du temps laisse une grande part au temps libre et ce dernier est, comme l'indique son nom, à la libre disponibilité des acteurs. En somme , vous faites ce que vous voulez durant ce temps, et ceci aussi permets de se dire que le nomadisme en bénéficiera.

Puis, il s'agit aussi de parler du comment déménager. En ce sens a été imaginé un systéme de répartition du sol selon des critère prédéfinis. Ainsi, il faut imaginer que l'échange de ces possessions sera possible et que de toute façon il existera toujours un système de location aussi. En ce sens, la nomadité territoriale sera possible, même si a mon avis, inutile : le but de ce système est tout de même de faire local mais si jamais quelqu'un ressent le besoin d'aller chercher quelque ailleurs ( généralement lui même) il ne faut pas l'empêcher au contraire. Il faut laisser aux gens le droit de faire leurs propres expériences, et partir est souvent une expérience nécessaire pour compléter son dévellopement personnel.

Enfin, le dernier nomadisme sera lié aux projets. Ces derniers seront amorçables par tous et ainsi l'esprit pourra se permettre d'imaginer des choses qui jusqu'alors lui était interdite ( on s'empêchait d'y penser car de toute façon la mise en place pratique était quasi impossible)

Nécessite 
    
Plateforme de suivi des acteurs ( cad qu'on y inscrit très facilement un déménagement, un changement de situation etc)

Plus concrètement

Introduction
Comme nous l'avons vu précédemment, le schéma de vie formation puis travail puis retraite subit clairement la volonté d'être éliminé de ce nouveau système.

Présentation
En fait, je verrais bien ce qui suit : 

Période jeune enfance  :  0 -> 4-12 ans : ( âge final atteint non pas à un âge précis mais plutôt à un niveau de maturité minimum : savoir parler et comprendre le min pour travailler ) 
=> Formation : Apprentissage d'un socle commun francais - Math - Activités manuelles - Sports - Art. + possibilité d'attaquer l'arbre des compétences si le socle commun est déjà acquis . 50% du temps
=> Travail Privé et public Aucun
=> Loisirs : 50 % du temps

Le passage au niveau suivant se fera de la façon suivante : 
1 - le jeune devra émettre une demande orale de passage au niveau supérieur à un des formateurs qui le suit.
2 - Suite à cette demande, ce dernier contactera les parents, les formateurs et conviera tout le monde à une "réunion" ainsi que le jeune concerné
3 - Lors de cette rencontre, les différents intervenants discuteront de l'éventualité, ou non ,pour le jeune en question de passer "l'épreuve"
4 - En cas d'approbation générale, on définit la date, proche, de passage de l'épreuve qui n'est, en fait, qu'une simple mission, à définir, pas trop compliquée, plus là pour marquer que le coup que pour tester quoi que ce soit. A la limite, le seule chose à évaluer sur le coup, c'est sa motivation... Le reste ayant été jugé au préalable par ses pairs
5 - S'il réussit 3 & 4, il passe à la suite... Sinon, il reposera la question un peu plus tard (au moins 4mois)

Je tiens beaucoup au principe de la présence d'un rituel lors de ce passage : cela marquera le sentiment d'appartenance au groupe et nous aidera à en construire un solide et solidaire. Les expériences communes, voilà ce qui créé des liens. Nous avons la possibilité de le faire, ne nous privons pas. Mais ne tombons pas dans l'apanage de nos prédécesseurs, n'en fixont que peu afin que ceux ci gardent leur valeur. 
L'événement dont on parle me semble faire partie de ceux à mettre en avant. Ainsi que tout ceux qui vont suivre...

Période ado : 4-12 ans-> 14 - 21 ans ( âge final atteint non pas à un âge précis mais plutôt à un niveau de maturité minimum ) 
=> Formation : 33 %
=> Travail Privé et public : 33 %
=> Loisirs : 33 %
Le passage au niveau suivant se fera par un autre rituel avec départ 3 semaines à survivre dans le bois ou un truc dans le genre. Pour le reste, tout se passe comme prévu au passage précédent.

Période adulte : 14 - 21 ans -> ...( âge final équivalent à la mort généralement ) 
=> Formation : 25 %
=> Travail Privé et public : 35 %
=> Loisirs : 40 %
Le passage au niveau suivant se fera par un autre rituel avec départ 3 semaines à survivre dans le bois ou un truc dans le genre..


Cas de Handicap ou d'invalidité N'importe quel âge -> ...
=> Formation : 32.5 %
=> Travail Privé et public : 17.5 % pour 50 % d'invalidité , 0% Si 100% d'invalidité et, 35% si 0% d'invalidité. Le temps gagné va dans le loisir.
=> Loisirs : 50 %

     logo