Tirs d'obus nord-coréens : 1 mort et 4 blessés graves

Publié le par logo

23/11/2010 | Mise à jour : 09:29 Réagir


Crédits photo : YONHAP/AP

La Corée du Nord a tiré mardi des obus sur une île de Corée du Sud, faisant des blessés et tuant au moins un soldat, ce qui a déclenché une riposte armée de la part de Séoul. Des dizaines d'habitations sont en feu.

Tension maximale entre les deux Corées. La Corée du Nord a tiré ce mardi des obus sur une île de son voisin du Sud, faisant des blessés et tuant au moins un soldat selon des médias, ce qui a déclenché une riposte armée de la part de Séoul, a indiqué le ministère sud-coréen de la Défense.

La chaîne de télévision sud-coréenne YTN a indiqué que des tirs d'obus - environ 200 - avaient fait des blessés et provoqué des dégâts sur des habitations. L'état-major sud-coréen a confirmé que des obus avaient atteint l'île, située à l'ouest de la péninsule coréenne, en mer Jaune. Cette zone, où se trouve un détachement de l'armée sud-coréenne, est une zone que se disputent les deux Corées depuis de nombreuses années. Plusieurs incidents, selon l'AFP, s'y sont déjà produits par le passé.

Selon l'armée, treize soldats sud-coréens ont été blessés : l'un d'entre eux a succombé à ses blessures et quatre autres se trouvent dans un état critique.

 

L'armée en état d'alerte maximum

L'armée sud-coréenne a été placée en état d'alerte maximale. Une réunion extraordinaire du cabinet de sécurité a été convoquée et le président Lee Myung-bak a déclaré qu'il s'efforçait d'éviter une dérive vers un conflit de plus grande ampleur, a indiqué l'age,ce Yonhap. YTN ajoute que Séoul a menacé Pyongyang de représailles plus appuyées en cas de poursuite des provocations. Le ministère chinois des affaires étrangères a par ailleurs exprimé son inquiétude. La Russie a de son côté mis en garde contre une «escalade» de la situation entre les deux Corées.

Selon un habitant de l'île de Yeonpyeong, cité par YTN, une cinquantaine d'obus sont tombés sur l'île, causant des dommages aux habitations. «Au moins 10 maisons ont brûlé. On nous a donné l'ordre par haut parleur de quitter nos maisons», a confirmé à la chaîne un autre habitant de l'île. Des images de télévision ont montré des colonnes de fumée montant de l'île.

 

Stephen Bosworth à Pékin

Ces tirs interviennent alors que l'émissaire américain pour la Corée du Nord Stephen Bosworth a quitté Tokyo pour Pékin. Il doit y rencontrer mardi des responsables chinois pour évoquer le dossier de la Corée du Nord, quelques jours après la révélation de l'existence d'un site d'enrichissement nucléaire dans ce pays.

Les relations entre les deux Corées, toujours techniquement en guerre puisqu'un simple cessez-le-feu a conclu le conflit qui les a opposées il y a 60 ans, se sont considérablement dégradées en mars dernier après le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan. Séoul accuse la marine nord-coréenne d'avoir torpillé son navire, tuant 46 marins.

Commenter cet article