Pétition présidentielle : "Guyane française : Il faut sauver les 1.500 derniers Amérindiens Wayana !"

Publié le par logo

 

 

Bonjour à vous chers amis internautes !

 

A l'initiative de :
L'association médiatique écrite des Amérindiens de Guyane française "Oka.mag", des députés européens d'Europe écologie : Michèle Rivasi, Yannick Jadot, de leurs attachés parlementaires David Drui et Jean-Michel Braud ; d’Alain Uguen de Cyber@cteur, de Pierre Sarramagnan-Souchier, membre d'E.E.

Du soutien appuyé de :

députées européennes d'Europe écologie : Nicole Kiil-Nielsen, Catherine Grèze et Sandrine Bélier ; de Béatrice Croche militante de la cause Wayana,

Nous vous proposons aujourd'hui, une pétition présidentielle destinée à faire avancer la reconnaissance du peuple Amérindien Wayana de Guyane française.

 

 

En effet, depuis plusieurs décennies, ce peuple souffre de l'isolement dans lequel il se trouve et cela ne lui permet pas de se défendre contre l'acharnement des mafias des exploitants de l'or qui causent des ravages écologiques et sanitaires irréparables. (cf.: voir "Quand la France est montrée du doigt" sur le site : pyepimanla.com)

 

On dénombre dans ce département français, plus de 10.000 chercheurs d'or pour 1.000 Amérindiens Wayana et les affrontements continuels, dont les récents de septembre 2010, confirment l'aspect prédateurs de tous ces chercheurs d'or qui viennent piller l'Amazonie.

Au moment de son départ, l’ancienne procureure Claire Lanet signalait qu’elle aurait eu besoin de dix officiers de police judiciaire pour poursuivre la lutte contre les donneurs d’ordre de l’orpaillage illégal [voir ici]. Elle a bien disposé de dix OPJ, dans le cadre de l’opération annoncée par Nicolas Sarkozy pour « le temps qu’il faudra » [voir ici], mais cela n’a duré que deux mois.

 

 

C’est pourquoi nous désirons par cette pétition attirer l'attention du président de la République française afin qu'il agisse efficacement pour :

 

1 - Que l'espace appelé "réserve naturelle de Guyane" par l'état français, d’où sont pourtant originaires depuis des millénaires, avec leurs cousins Apalaï (côté Brésil) et Trio (côté Surinam), les peuples Wayana, soit dès à présent une région interdite de toute exploitation minière comme le demande le peuple Wayana depuis de nombreuses années. ( Voir "Des Indiens en France ?" sur le site : yonne lautre.net)

 

2 - Que la France ratifie la législation internationale sur les peuples indigènes (la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail) comme le recommandent à nouveau les Nations Unies (voir et signer la pétition de Survival-France). En effet, selon un récent rapport de la Ligue des droits de l’Homme, "En refusant d’inscrire les droits des peuples indigènes au rang de ses principes constitutionnels, la France maintient ces peuples dans une véritable impasse sociale, économique et culturelle" (§25) et "continue à éluder toute la question de [leurs] droits fondamentaux indispensables à leur survie, à savoir, la propriété et l’usage des terres ancestrales et des ressources, libertés civiles et politiques, transmission aux générations futures de la culture et d’une identité propre" (§26).

 

3 - Que la France fasse preuve de transparence sur ce département de la Guyane française où de nombreux témoignages semblent montrer que des liens étroits seraient établis entre les mafias de l'or et des responsables de la gestion de ce territoire  (cf.: voir "Guyane : Le génocide du peuple Wayana ?" sur le site tonkeul.com).

 

 

 

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo explicative
sur les Amérindiens en danger en Guyane

 

Illustration : Prélèvement des mèches de cheveux sur la population Wayana par l'association ASG (Association Solidarité Guyane) qui les fait ensuite analyser par un laboratoire Japonais de veille sanitaire sur les problèmes liés au mercure dans le monde.  Ceci, afin de montrer les effets sanitaires catastrophiques engendrés par le mercure déversé dans les rivières et utilisé pour l'orpaillage.

 

 

 

--------------------------------

 

 

Pour envoyer le texte de la pétition :

 

Vous avez le choix pour interpeler le président de la République française, entre recopier et envoyer le texte ci-dessous (par courrier postal : Palais de l'Elysée, Paris, France) ou directement sur le site : http://www.elysee.fr/ecrire/ ci-contre à droite sur le serveur (1)



ou directement sur les serveurs (2 à 6) indiqués ci-contre à droite, qui comptabiliseront le nombre de pétitionnaires  

 

 

 

--------------------------------

Texte de la pétition :

 

 

 

Pétition présidentielle :

 

 

Guyane française :
"Sauvons les 1.500 derniers Amérindiens Wayana" !

 

 

Monsieur le président de la République française !

 

Nous vous interpelons afin que vous nous aidiez à sauver les derniers Amérindiens Wayana qui survivent dans le département de la Guyane française et dont vous êtes de part vos fonctions, le protecteur, comme vous le faites pour tous citoyens de cette république.

 

En effet, nous déplorons que les derniers 1.500 Amérindiens Wayana qui sont nos frères de cette République de "la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité", puisque citoyens eux aussi à part entière, soient voués à une extinction programmée prochaine du fait des ravages considérables causés par les graves dégâts écologiques qu'ils subissent et à cause des effets sanitaires provoqués par le mercure nécessaire à l'extraction de l'or que les orpailleurs clandestins (et officiels !) utilisent dans les rivières pour nettoyer ce métal.

 

Si la cupidité due à l'attrait de la richesse (bien illusoire au demeurant !) attire de nombreux clandestins venant du Surinam et du Brésil, avides de découvrir de la poudre et des pépites dans les eaux des rivières et fleuves de cette région de l'Amazonie, nous nous permettons de vivement regretter ces incursions et infiltrations de ces bandes mafieuses sur le territoire français, qui semblent œuvrer avec une facilité qui en étonnent plus d'un.

Des témoignages feraient même le rapprochement entre ces mafias et des responsables locaux de la Guyane française (1).

 

C'est pourquoi, monsieur le président, au regard des derniers événements qui se sont déroulés à Twenké sur la rivière Lawa en septembre 2010 et avant que d'autres événements sanglants ne se (re-)produisent (2) sur le territoire que la France a attribué à ces peuples Wayana, nous vous demandons :

 

1 - Que l'espace dit de "réserve naturelle" par l'état français d’où sont pourtant originaires depuis des millénaires, avec leurs cousins Apalaï (côté Brésil) et Trio (côté Surinam) le peuple Wayana, soit dès à présent une région interdite de toute exploitation minière comme le demande le peuple Wayana depuis de nombreuses années.

 

2 - Que la France ratifie la législation internationale sur les peuples indigènes (la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail) comme le recommandent à nouveau les Nations Unies (3). En effet, selon un récent rapport de la Ligue des droits de l’Homme, "En refusant d’inscrire les droits des peuples indigènes au rang de ses principes constitutionnels, la France maintient ces peuples dans une véritable impasse sociale, économique et culturelle" (§25) et "continue à éluder toute la question de [leurs] droits fondamentaux indispensables à leur survie, à savoir, la propriété et l’usage des terres ancestrales et des ressources, libertés civiles et politiques, transmission aux générations futures de la culture et d’une identité propre" (§26).

 

3 - Que la France fasse preuve de transparence sur ce département de la Guyane française où de nombreux témoignages semblent montrer que des liens étroits seraient établis entre les mafias de l'or et des responsables de la gestion de ce territoire.

 

4 - Enfin, on ne manquera pas d'être surpris dans le département qui envoie dans l'espace des fusées de l'Agence spatiale européenne, que des dysfonctionnements, voir même une incurie certaine de l'Etat français, soient à déplorer dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'écologie et de la légalité républicaine (justice, etc.), principalement quand il s'agit du peuple Wayana. (4)

 

Ne doutant pas de l'intérêt que vous porterez à ces revendications légitimes, nous vous remercions, monsieur le président, des décisions que vous prendrez en faveurs du peuple Wayana avant que l'irrémédiable extinction de ces Amérindiens ne se produise.

 

Recevez, monsieur le président, mes salutations citoyennes courtoises et militantes.

 

Date,

Nom, prénom,

adresse,

Signature,

 

 

Références des notes :

(1) - (cf.: voir sur le site : http://www.tonkeul.com/Guyane-amerindiens.html );

(2) - (cf.: voir sur le site : http://www.okamag.fr/riposte-wayana.htm );

  1. (3) - (cf.: voir sur le site : http://survivalfrance.org/campagnes/169 ).

  2. (4) - (cf.: voir sur le site : http://wayana.new.fr : L’incurie de l’Etat. ).

 

 

Pour copie :

Monsieur le secrétaire général de l’ONU.

Monsieur le secrétaire exécutif de l’OIT.

 

-----------------------------------
Fin du texte de la pétition
-----------------------------------

 

 

 

 

 

 

Divers liens récents liés à cette actualité :

 

Sur le groupe dédié du Post.fr : Les Amérindiens Wayana

http://www.lepost.fr/groupe/les-amerindiens-wayana/


30.09.2010

Rappel d'articles déjà parus sur les Amérindiens Wayana sur le Post.fr

30.09.2010

Guyane française : La position du préfet Daniel Ferey après les affrontements de Twenke entre Amérindiens Wayana et orpailleurs clandestins

29.09.2010

Guyane française : Après les affrontements de Twenke entre Amérindiens Wayana et orpailleurs clandestins, un silence radio très révélateur !

25.09.2010

Guyane française : Après les affrontements, une accalmie provisoire avec la venue des militaires du Surinam…

25.09.2010

Guyane française : Réaction de Chantal Berthelot sur la situation des affrontements à Twenké

24.09.2010

Guyane française : Va-t-on vers un nouveau massacre entre orpailleurs clandestins et Amérindiens Wayana ?

23.09.2010

Les Nations-Unies appellent la France à ratifier la législation internationale sur les peuples indigènes

 

Sites à visiter :

Voir le site de l'association des Amérindiens de Guyane française : http://www.solidarite-guyane.org/ et le site d'actualité des Amérindiens de Guyane http://www.okamag.fr/

 

Voir aussi le site d'un citoyen européen qui nous pose la question suivante: "Doit-on en fait laisser un peuple Amérindien vivant sur le territoire Français en Guyane, mourir en toute indifférence à cause de la cupidité des orpailleurs ?" : http://wayana.new.fr/)

 

 

 

 

 

 

 

 

Films récents à voir sur le sujet :

 

 

 

 

Sur l'orpaillage en Guyane française : "Orpailleur" :
http://www.solidarite-guyane.org/Orpailleur.htm, un film de Marc Barrat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les Wayanas : Dirty Paradise (Sale paradis) :
http://www.dirtyparadise.net/, un film de Daniel Schweizer : Une incroyable catastrophe sanitaire et écologique se déroule aujourd’hui au coeur de l’Amazonie sur un territoire européen d’outre-mer, la Guyane Française, et sa zone frontière avec le Surinam. Ce film nous fait partager l'histoire d’un millier d'Indiens qui tentent de survivre face à plus de 10.000 chercheurs d’or clandestins... [Sélectionné au festival Locarno 2009, le film a reçu le grand Prix du FIFDH (Festival du Film et Forum international sur les Droits Humains) 2010].

Publié dans Actualités

Commenter cet article