Moscou s'étonne du refus de Washington à condamner le nazisme

Publié le par logo

La Russie s'étonne du fait que les Etats-Unis n'ont pas soutenu la résolution condamnant l'apologie du nazisme, soumise par Moscou à l'Assemblée générale des Nations unies, indique un communiqué mis en ligne mercredi sur le site de la diplomatie russe.

Le projet de résolution condamnant la glorification du nazisme, y compris des anciens membres de la Waffen SS, ainsi que la profanation des monuments dédiés aux combattants antifascistes, a été adopté mardi à la majorité des voix par la Commission des questions sociales, humanitaires et culturelles de l'Assemblée générale de l'ONU. 118 délégations ont voté en faveur de ce document et 55 (dont tous les pays membres de l'UE, l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie) se sont abstenues. Seuls les Etats-Unis ont voté contre la résolution.

"On éprouve des regrets et l'on reste perplexe en constatant que les Etats-Unis sont les seuls à s'être opposés à ce document et ce, pour la quatrième année consécutive. Il en est de même pour tous les pays, dont tous les membres de l'Union européenne, qui se sont abstenus […] La position de l'Ukraine, qui s'est également gardée de condamner l'apologie du nazisme, est tout aussi regrettable", lit-on dans le communiqué.

Il est symbolique que la résolution ait été adoptée l'année du 65e anniversaire de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale et à la veille d'une autre date mémorable: le 65e anniversaire du début du procès de Nuremberg contre les criminels nazis.

Les résolutions de ce genre sont adoptées à l'initiative de Moscou depuis 2005. Celle de 2010 a été préparée par la Russie en coopération avec 30 autres Etats.


Jeudi 18 Novembre 2010

Commenter cet article