La prime à la performance des médecins, un nouveau scandale...

Publié le par logo

Voilà la mesure nationale qui va récompenser financièrement les médecins collabos de la mafia pharmaceutique dans le cadre d'un contrat avec la caisse d'assurance maladie.

 

Ces « contrats «  d'amélioration » des pratiques individuelles » (CAPI) sont souscrits de manière volontaire et individuelle par les praticiens, pour une durée de 3 ans. Les médecins signataires s'engagent à atteindre 16 objectifs de santé publique dans trois domaines :

 

♦ La prévention ( par exemple améliorer les taux de patients âgés vaccinés contre la grippe et de dépistage du cancer du sein).

♦ Un meilleur suivi des pathologies chroniques comme le diabète ou l'hypertension.

 

♦ Et l'optimisation des prescriptions de médicaments.

 


Le 25 Septembre dernier, le Figaro nous prévenait : 

« Les volontaires recevront jusqu'à 7 euros par an et par patient s'ils atteignent certains objectifs, comme le nombre de patients âgés vaccinés ou de patientes ayant effectué une mammographie ».

 Dix mille praticiens, soit plus d'un sur six, ont déjà signé ce contrat avec l'assurance maladie.


 

 

Bien que les syndicats médicaux soient majoritairement hostiles à cette collusion entre médecins et Sécurité sociale, notre Roselyne nationale s'est réjouie du succès des CAPI.

 

On savait déjà que la recherche de rentabilité se retrouve partout, toutes professions confondues. On connaissait l'existence de primes à la rentabilité parmi la Police, la Gendarmerie, les impôts et autres administrations, mais qu'un médecin touche une prime au rendement sur dépenses de santé par des actes à l'utilité très contestée, c'est vraiment trop !

 

- Source : Le journal de Michel Dogna – n° 86

Vu ICI

Commenter cet article