La grosse arnaque de l’autoentreprise ?

Publié le par logo

En dehors de quelques petits salopards de pseudo-patrons parasites sans scrupules qui  ont exigé de leurs salariés qu’ils deviennent autoentrepreneurs leur retirant ainsi les congés payés, les indemnités de licenciement, les primes de précarité, absolument tout droit du travail, toute protection contre le licenciement et le chômage et récupérant au passage le montant des charges sociales ce qui leur permet désormais de changer leur putain de 4×4 deux fois par an au lieu d’une,

En dehors du fait qu’en tant qu’autoentrepreneur ayant opté pour le prélèvement libératoire on vous taxe sur votre chiffre d’affaire et non sur vos bénéfices peu importe ce qu’il vous en a couté pour réaliser ce chiffre d’affaire,

Voici que maintenant, la remplaçante de la taxe professionnelle (ah vous pensiez que cette taxe avait été supprimée ? idiots de sarkozystes que vous êtes ! La grande annonce c’était la suppression de cette taxe, en douce ils en créent une autre beaucoup plus injuste et tordue : la contribution économique territoriale (CET) !) la fameuse Cotisation Foncière des Entreprises ou CFE, incluse dans la CET pas encore célèbre mais qui ne devrait pas tarder à le devenir, s’invite a venir prélever le peu qu’il restait aux autoentrepreneurs ! Cette nouvelle taxe dont le montant est librement fixé par les communes se fiche de vos bénéfices ! Que vous en fassiez ou pas, amis autoentrepreneurs, vous allez raquer ! Le minimum se situant dans la petite fourchette de 200 à 2000€.

La CFE n’ a aucun lien avec les chiffres d’affaires et bénéfices tirés. Elle est uniquement liée à la valeur locative des locaux professionnels. Ainsi, même si vous exercez depuis votre domicile, vous devrez vous acquitter de cette cotisation. La cotisation minimale est fixée par la commune ou la communauté de communes de vos « locaux professionels ». Selon la loi , elle doit être comprise, a minima, entre 200 et 2000 €.

Voili voilà… Vous avez gagné très peu d’argent ? Ca fait rien donnez le quand même ! Vous n’avez rien gagné ? Pas grave payez quand même !

Lisez cet article : http://www.diisign.com/2010/11/auto-entrepreneur-ou-larnaque-de-la-decennie-voir-plus/ ou bien ce forum : http://www.auto-entrepreneur.fr/forum/post41717.html ou encore ce sitehttp://www.aladom.fr/secteur-service/auto-entrepreneurs-cotisations-2010-la-fin-des-privileges-410.html.

Si on fait abstraction des autoentrepreneurs, le chiffre des création d’entreprises est en chute libre ! La création d’entreprises en octobre à baissé de 8,5%. Si on retire les autoentrepreneurs du comptage, elle a baisse de près de 27% !!! D’ailleurs, depuis début 2010, plus d’une demande de création d’entreprise sur deux se fait sous le régime de l’auto-entrepreneur. Eh bien ce n’est pas cette CFE qui va encourager l’autoentreprise et ces chiffres risquent bien de s’inverser prochainement.

Rappelons quand même au passage que, contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, les autoentrepreneurs ne bénéficient d’aucun « privilège » en réalité. En effet, il convient de ne pas perdre de vue que l’autoentreprise est un statut qui ne peut être utilisé que pour de très petites activités réalisant de petits résultats (maxi 32.000€/an de CA pour les services ce qui donne après paiement des charges, taxes, impôts, frais, etc, environ 14.000€ soit à peine plus d’un SMIC). Voilà qui doit bien faire marrer Bettencourt et Woerth !

Edit 2010-11-23 11 h 03 min 17 s: Il existe une pétition ici : http://www.petitionpublique.fr/?pi=NRV0CET

 

 

Pour en savoir plus :http://blog.dalipas.fr/archives/7073

Publié dans Scandales économiques

Commenter cet article