France: contravention de 45 euros pour des vitres de voitures embuées

Publié le par logo

Photo
agrandir la photo

POITIERS (AFP) - Une contravention de 45 euros avec retrait de points de permis a été infligée à un automobiliste de la Vienne parce que son véhicule circulait "les vitres embuées".

Laurent Bonnaud a été arrêté par la brigade motorisée de Poitiers alors qu'il venait de quitter son domicile à Vouneuil-sous-Biard, le 4 octobre vers 08H00. Il a été verbalisé pour "champ de visibilité du conducteur d'une voiture particulière (R 316 alinéa 1 et 3 du code de la route) insuffisant (vitre latérales couvertes de buée) vers la droite et la gauche pour circuler avec sécurité".

 

Mécontent, le conducteur a écrit à la gendarmerie pour expliquer qu'il venait de parcourir 1,7 km et que la buée n'avait pas encore eu le temps de disparaître en ce matin froid et humide. "Que doit-on faire ? S'arrêter tous les 100 mètres pour essuyer les vitres ou faire chauffer le moteur et risquer une amende ?", s'est interrogé Laurent Bonnaud.

 

"Je ne sais pas combien de points cela va me coûter", a précisé à la presse l'automobiliste, qui affirme n'avoir jamais eu de contravention en vingt ans de conduite.

 

"C'est la première fois que je vois cela en trente ans d'activité", a reconnu un gendarme de la brigade.

Laurent Bonnaud a été arrêté par la brigade motorisée de Poitiers alors qu'il venait de quitter son domicile à Vouneuil-sous-Biard, le 4 octobre vers 08H00. Il a été verbalisé pour "champ de visibilité du conducteur d'une voiture particulière (R 316 alinéa 1 et 3 du code de la route) insuffisant (vitre latérales couvertes de buée) vers la droite et la gauche pour circuler avec sécurité". Mécontent, le conducteur a écrit à la gendarmerie pour expliquer qu'il venait de parcourir 1,7 km et que la buée n'avait pas encore eu le temps de disparaître en ce matin froid et humide. "Que doit-on faire ? S'arrêter tous les 100 mètres pour essuyer les vitres ou faire chauffer le moteur et risquer une amende ?", s'est interrogé Laurent Bonnaud. "Je ne sais pas combien de points cela va me coûter", a précisé à la presse l'automobiliste, qui affirme n'avoir jamais eu de contravention en vingt ans de conduite. "C'est la première fois que je vois cela en trente ans d'activité", a reconnu un gendarme de la brigade.

Publié dans Insolites

Commenter cet article