Connaissez-vous les rhinogrades ?

Publié le par logo

 Connaissez-vous les rhinogrades ?
Divers NewsDepuis la destruction de l'Institut Darwin de Mairúvili, en 1956, il n'existait plus aucune trace de l'ordre des Rhinogrades si ce n'est l'inestimable ouvrage du Dr Harald Stümpke (Encore en vente chez fnac.fr ).

Une photo prise en 1999 relance l'intérêt des scientifiques pour l'une des plus grandes énigmes de notre temps.


Inconnu jusqu'en 1941, l'archipel des Hi-iay fut découvert par un soldat suédois de la guerre du Pacifique, Einar Pettersson-Skämtkvist, qui fuyait la captivité japonaise.
Les Huacha-Hatchis, les habitants de l'île, évalués à environ 700 âmes, disparurent dans les mois qui suivirent, décimés par le virus du rhume amené par le marin.

Fascinants sont certains résultats de l'évolution, et en particulier les convergences qui peuvent exister entre les différents animaux. ainsi, la comparaison mammifères / marsupiaux ouvre-t-elle des horizons proprement science-fictifs sur les rapports entre les contraintes du milieu et les êtres qui le peuplent. Mais c'est sans conteste la découverte des Nasins, sur un archipel perdu des Mers du Sud, qui a constitué en 1941 la plus étonnante illustration d'une macro-évolution en champ clos.

Ce «nasarium» (nom savant de l'ambulacre rhinal) servant chez tous les Rhinogrades d'organe de locomotion, les autres extrémités ont perdu cette fonction. Par conséquent, les membres postérieurs sont généralement plus ou moins réduits, tandis que les membres antérieurs sont transformés en organes préhensiles. En clair : ces animaux se servent de leur nez comme d'un pied, de leur queue ou bras comme de mains. Une morphologie assez stupéfiante, qu'illustre un petit ouvrage disponible chez Masson, "Anatomie et biologie des Rhinogrades, un nouvel ordre de mammifères" (par le professeur Dr H. Stümpke ; préface de P.P. Grassé, traduction de R. Weill ; ISBN 2.225.80152.5). Vous devriez pouvoir le trouver au rayon biologie de n'importe quelle grande librairie. Quoique le texte en soit un peu aride, les illustrations qui l'accompagnent (une trentaine) sont franchement réjouissantes.

Eledonopsis suavis, Corbulonasus longicauda, Rhinotalpa phallonasus et autres Emunctator sorbens forment une zoologie proprement extraterrestre - et pourtant tout à fait terrestres ! Hélas, une explosion d'origine volcanique a rayé cet archipel passionnant de la carte du monde dans les années 50, privant ainsi notre planète d'une écologie fort imaginative.

 

 


N'hésitez plus et allez visiter le site consacré à ces rhinogrades :

http://vennarecci.free.fr/Rhinogrades/index.htm

Et surtout, gardez votre sens de l'humour et ne venez pas me parler de hoax... Il n'y a que la foi qui sauve :)

Publié dans Sciences de la Vie

Commenter cet article