Gabrielle tient compagnie à Xena

Publié le par logo

Non contents d’avoir découvert un nouvel objet trans-neptunien qui peut prétendre au titre de planète, Michael Brown et ses collègues annoncent que cet objet, baptisé Xena, possède une lune, appelée Gabrielle. Ils l’ont observée grâce au télescope Keck installé à Hawaii et ont soumis leur découverte à l’Astrophysical Journal.

C’est en juillet dernier que Brown, astronome au Caltech (Californie) a annoncé la découverte d’un astre plus gros que Pluton dans la ceinture de Kuiper. La paternité de la découverte est l’objet d’un litige : l’Américain accuse une équipe espagnole d’avoir utilisé des données de son laboratoire accessibles sur internet pour annoncer la nouvelle en premier..

Passons : 2003 UB313, surnommé Xena, est présenté par Brown comme la dixième planète du système solaire. Sa taille serait de 2.700 km de diamètre. Sa lune (S/2005 (2003 UB313) 1, appelée Gabrielle en attendant un baptême officiel, mesurerait un dixième de la taille de Xena. Connaître cette lune aidera les astronomes à calculer la masse de Xena. Pour l’instant les chercheurs savent que cet objet est plus gros que Pluton mais ignorent s’il est plus massif ou s’il est uniquement composé de glace. Or, plus la vitesse de rotation d’une lune est rapide, plus la masse de l’objet autour duquel il tourne est importante, explique Michael Brown. Dès que la vitesse de déplacement de Gabrielle sera connue, on devrait en savoir plus sur Xena.

En revanche, le fait que Xena ait une lune ne résout pas la question de son statut. Est-ce une planète ou un objet trans-neptunien ? Des experts planchent sur la définition du mot planète et doivent remettre bientôt leurs propositions à l’Union Astronomique Internationale (UAI). Au-delà de ces nouveaux objets de la ceinture de Kuiper c’est la nature de Pluton elle-même qui est discutée. Neuvième planète du système solaire ou objet trans-neptunien ?

Publié dans Sciences de l'Univers

Commenter cet article