Politique familiale et nataliste : un investissement durable

Publié le par logo

ASSEMBLEE
NATIONALE


le 22 septembre 2005

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Jacques MYARD
Député UMP
Président du Cercle Nation et République


Les mesures annoncées par le premier ministre en matière familiale – le nouveau congé parental d’un an rémunéré à 750 euros, le doublement du crédit d’impôt pour les enfants de moins de 6 ans gardés hors du domicile familial - constituent des mesures fortes pour les familles, elles concilient ainsi la vie de famille avec la légitime volonté des femmes.

Le gouvernement fait ainsi de la famille un investissement durable, de nature à redonner au pays un élan démographique gage de sa prospérité.

Il n’en demeure pas moins qu’on n’échappera pas à repenser toute notre politique familiale qui doit redevenir un instrument de relance de la natalité française stricto sensu. A ce titre , nous devrons départager et différencier les aides sociales allouées à tous les salariés travaillant en France des aides natalistes qui doivent être réservées aux familles françaises, au nom de l’impératif national du renouvellement des générations.

Ces aides devront être financées sur le budget de l’Etat pour éviter de prêter le flanc à la critique de la discrimination et traduire qu’il s’agit d’une politique proprement nationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Au fait, pour info, Catherine Mégret (dois je préciser ? femme de Bruno, ancienne maire MNR de Vitrolles )<br /> s'est fait condamnée il y a quelques années pour le même type de loi, mais au niveau de sa commune.<br /> Il est vrai que ça remmonte à une époque où les français savaient se faire entendre.... ( CAD il y a - de 10 ans )
Répondre