Un Marseillais inaugure la voiture à l'huile de friture

Publié le par logo

 

Un Marseillais a fait modifier sa voiture diesel pour rouler à l'huile de friture, un procédé qu'il juge efficace et moins polluant que les habituels carburants et qu'il souhaiterait voir s'étendre aux bus urbains.

Pour faire le plein, Christophe Oudelin se ravitaille dans les restaurants et les snacks, trop heureux de se débarrasser de l'huile usagée, a-t-il expliqué à l'AFP.

L'huile - de préférence de tournesol "car elle fige moins vite" - est filtrée deux fois "pour l'épurer des graisses et des cires" puis versée dans le réservoir.

Christophe Oudelin a fait modifier par un garagiste les injecteurs de sa 405 Diesel. Il a fait poser une plaque chauffante autour d'une durite - car "avant de mettre le contact, et surtout en hiver", il faut faire chauffer l'huile à 30 degrés - et a adjoint au tout une pompe à essence dite de "pré-gavage" qui fait circuler le liquide.

"On ne consomme pas davantage, on roule même plus confortablement car la conduite est plus souple", assure le jeune homme qui circule ainsi depuis l'été dernier. "Il y a une petite odeur de friture qui se dégage mais ce n'est pas désagréable", ajoute-t-il.

Selon le quotidien La Provence, qui a révélé son expérience insolite, il a fondé avec une dizaine d'amis de la région l'association "Roule ma frite" pour promouvoir ce nouveau carburant, selon lui, moins polluant que le gasoil ou l'essence. L'association fréquente les foires locales et salons de "l'éco énergie". "On rêverait d'appliquer ce procédé aux transports en commun", dit-il.

Source : Dépêche AFP du 17.03.2005 - 16:54

Publié dans Sciences de l'Energie

Commenter cet article