Drôle de planète...

Publié le par AlterMan

vendredi 9 septembre 2005, 15h00

Ecole pour mules trop têtues

LOS ANGELES (AP) -- Votre mule est trop têtue? C'est l'affaire de Steve Edwards, qui a ouvert en 2002 l'unique école des Etats-Unis destinée à former les mules... et leurs propriétaires.

Avant son passage au centre de formation du Pierce College de la banlieue de Los Angeles, la mule Sucre était tout sauf douce. "Elle s'est progressivement dressée contre moi", se souvient son maître Will Green, qui a acheté il y a quelque temps un petit bout de terrain dans le désert de Mojave (Californie) pour y vivre de la chasse.

Mais en quelques heures de cours, Sucre était devenue douce comme un agneau, obéissant tranquillement à Steve Edwards, un cow-boy de 56 ans qui s'est spécialisé dans les conseils aux nouveaux propriétaires de mules, à qui il n'est pas loin de passer le bonnet d'âne.

"Le plus gros problème, c'est que la plupart des gens ne sont pas suffisamment intelligents pour bien se comporter avec les mules", explique-t-il. "Elles ne sont pas têtues, mais intelligentes", dit-il à ses élèves. "Il faut simplement apprendre à les maîtriser."

C'est pourquoi il donne aux apprentis cow-boys des conseils sur la communication avec leurs animaux, auxquels s'ajoutent des cours sur le traitement des petits bobos et sur la façon de les harnacher. Plus d'une centaine de personnes de tous les Etats-Unis ont déjà participé aux stages d'une semaine qu'il organise. AP

-0-0-0-0-0-0-

L'équipée sauvage

MEXICO (AP) -- Des tortues, des lézards, des serpents, une tarentule, des perroquets et même un aigle: c'est presque une arche de Noé que les policiers mexicains ont découvert à bord d'un bus arrivant de Catemaco, dans l'est du pays.

Alertés par des bruits venus de la soute à bagage, les policiers d'un poste de contrôle situé en bordure de Mexico ont trouvé pas moins de 130 animaux sauvages qui voyageaient clandestinement, enfermés dans des boîtes. Ils venaient d'une région où la faune sauvage est particulièrement riche.

Au total, les agents ont retrouvé un aigle, deux toucans, 41 oiseaux moqueurs, trois iguanes, quatorze perroquets, quinze serpents, une tarentule et 55 tortues d'eau douce. La police ne sait pas encore ce qu'elle va faire de tout ce petit monde... AP

-0-0-0-0-0-0-

Un cobra s'installe dans un temple hindou

KUALA LUMPUR (AP) -- L'arrivée d'un cobra de cinq mètre de long dans le temple de Puchong, en banlieue de Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie, n'a pas fait fuir les fidèles, au contraire. Des milliers de fidèles défilent devant lui pour lui faire des offrandes.

Le serpent, découvert il y a près d'une semaine lové autour d'une statue de divinité, reçoit tous les jours du lait, des oeufs, des fleurs et même des dons en espèce apportés par des milliers de fidèles et de simples curieux, rapporte le quotidien "Star". Le serpent n'est apparemment pas dérangé par toute cette agitation et n'a encore attaqué personne.

Le cobra, un des serpents les plus dangereux du monde, est une figure puissante de l'hindouisme. "Je suis venu trois fois depuis lundi soir", explique Tamilselvai Murugaian, un fidèle de 40 ans. "J'ai vu son visage et je crois que cela va me porter chance." AP

-0-0-0-0-0-0-

Quand Bollywood se dévergonde

BOMBAY, Inde (AP) -- Un nouveau film des studios de Bollywood ose évoquer un sujet presque tabou en Inde: la vie en couple avant le mariage. "Salaam Namaste", sorti en salles vendredi, narre l'histoire de deux jeunes Indiens vivant à Melbourne, en Australie, qui décident d'emménager dans le même appartement.

La bande-annonce de cette grosse production, avec dans les principaux rôles les très populaires Saif Ali Khan et Preity Zinta, prévient toutefois d'emblée que les tourtereaux "vivent ensemble, mais en tout bien tout honneur, et dans deux pièces différentes".

L'amour restant l'ingrédient de base à Bollywood, la jeune femme, disc-jockey dans une radio, et son compagnon, cuisinier dans un restaurant, finiront par se retrouver dans la même pièce de leur logement commun...

"Oui, ils ont une relation amoureuse", a confirmé à l'Associated Press le réalisateur Siddharth Anand. "Ils vivent bel et bien comme un couple marié, si ce n'est qu'ils ne sont pas mariés..."

Inutile de préciser que ce film est essentiellement destiné à un public urbain et à la très nombreuse diaspora indienne, qui tendent à avoir une conception moins traditionnelle de la vie de couple. AP

http://fr.news.yahoo.com/041224/5/471gc.html

 

Publié dans Insolites

Commenter cet article