Pigeons et babouins ont une mémoire d'éléphant

Publié le par logo

  mardi 7 novembre 2006, 8h47
 

Photo
agrandir la photo

PARIS (AFP) - Les babouins et les pigeons ont une véritable mémoire d'éléphant puisqu'ils se souviennent au bout de plusieurs mois d'images vues, d'après les résultats de la première étude de ce type réalisée en France et aux Etats-Unis.

Ce travail de psychologie expérimentale est publié dans les Comptes-rendus de l'Académie nationale (américaine) des sciences (PNAS) sous la signature de Joël Fagot, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à Marseille, qui a travaillé avec les primates, et son collègue Robert Cook, de l'Université de Tufts, à Boston (Massachusetts), qui a étudié les volatiles. Les deux espèces ont été soumises au même type d'expérience: face à un écran d'ordinateur, deux babouins de Guinée mâles et deux pigeons bisets (espèce européenne à l'origine de toutes les variétés domestiques du monde) devaient associer une image affichée sur écran d'ordinateur à un rond ou une croix apparus juste après en s'exprimant au moyen d'une manette pour les premiers et de coups de bec pour les seconds. En cinq ans, les oiseaux ont mémorisé un minimum de 800 à 1.200 images et réussi à résoudre la tâche avec 3.000 images. Les singes, quant à eux, en ont gardé dans leur mémoire entre 3.500 et 5.000 après trois ans et demi d'entraînement et ont obtenu des résultats positifs avec 6.000 images. Si les pigeons semblent avoir atteint leurs limites, "on peut estimer par extrapolation, commente Joël Fagot, interrogé par l'AFP, que la performance mesurée chez les babouins est inférieure à leurs capacités réelles, sachant qu'ils continuaient à répondre huit fois sur dix de manière correcte à la fin de l'apprentissage". Chez les deux espèces, ont noté au passage les chercheurs, les images apprises au début et à la fin de l'expérience avaient été mieux retenues que celles apprises au milieu du travail. Les babouins et les pigeons présentent également les mêmes vitesses d'oubli. Aux yeux des scientifiques, l'évolution semble avoir eu un impact fort sur des capacités de mémoire. L'expansion de la capacité de la mémoire, soulignent-ils, est peut-être à l'origine de l'intelligence humaine.

<logo -http://fr.news.yahoo.com/07112006/202/pigeons-et-babouins-ont-une-memoire-d-elephant.html>

Publié dans Insolites

Commenter cet article