INTERNET: SARKOZY ATTAQUE!

Publié le par logo

 

La bête s'appelle LOPSI (loi d'orientation, de programmation pour la sécutité intèrieure). Quelques exemples:


 
Pendant que la cour des sicaires de l'Etat (Groupe de zélotes qui portaient un petit poignard dissimulé sous les vêtements qu'ils ne sortaient qu'au dernier moment pour transpercer la victime).defendent de façon si pitoyable le droit à l'intimité du Déspote immature qui les engraisse, Sarkozy installe tranquillement le régime policier qui s'attaque à la nôtre, d'intimité.

La ministre française de la police et des religions a annoncé le nouveau plan que le Despote et son gang ont élaboré pour mieux nous fliquer. Un plan d'action diabolique en matière de réseaux informatiques, qui nous concerne directement nous, les internautes. Ancienne ministre de la guerre reconvertie en premier flic de France, nous savons de quoi elle parle, quand elle daclare avec cette fausse sincèrité qui peine tant à convaincre:Il faut “protéger les utilisateurs d'Internet”.

Voici, entre autres vices, les premières dispositions du dispostif de contrôle de la population en France d'abord, puis appliquées à toute l'Europe. Le Despote sera bientôt à la présidence de l'UE. On peut s'attendre au pire.

- Les hackers condamnés feront un stage forcé dans la police et la gendarmerie, peines appelées pudiquement alternatives de travaux d'intérêt général. « Ainsi, leurs réelles compétences en la matière pourront être nettement mieux utilisées au service de la collectivité ».

- La nouvelle loi permettra le blocage des sites et l'accélération de la transmission des informations aux services de police et de gendarmerie.

- Mise en place en septembre 2008 d'une plate-forme de signalement automatique. Le traitement des signalements se fera en temps réel. La police transmettra ensuite à la justice.

- L'autorisation de la captation à distance de données se trouvant dans un ordinateur, ou transitant par lui, la captation de données au moment où elles s'affichent sur l'écran.

- L'application à l'ensemble des acteurs de l'Internet des dispositions de la loi antiterrorisme de 2006, qui prévoit notamment l'obligation de conserver à la disposition des autorités judiciaires les données de connexion pendant un an. Cette obligation pourra alors s'appliquer aux bornes d'accès Wi-Fi, aux éditeurs de messagerie électronique, aux points d'accès dans les lieux publics, etc.

- Lors de la présidence française de l'Union européenne sera formulée la proposition de la mise en place d'accords internationaux, permettant la perquisition informatique à distance sans qu'il soit nécessaire de demander au préalable l'autorisation du pays hôte du serveur.

- Le doublement du nombre d'enquêteurs spécialisés en informatique (ESCI) au sein de la direction centrale de la police judiciaire, et d'enquêteurs en technologie numérique de la gendarmerie. Ils « recevront une formation commune du plus haut niveau ». La ministre a également évoqué la création de cursus à vocation technologique au sein de la police nationale, en partenariat avec l'université, comme il en existe déjà dans la gendarmerie.

Un logiciel subversif, vite!

LeLoup

(sources 01net.)


Jeudi 21 Février 2008
ericfery@orange.fr

http://www.alterinfo.net/INTERNET-SARKOZY-NOUS-ATTAQUE!_a17063.html

Commenter cet article