Le représentant de l'Union européenne payait les Talibans

Publié le par logo

 



 
Le représentant de l'Union européenne payait les Talibans
 
L'écrivain et journaliste afghan, Abdelrazagh Mamoun a déclaré au journaliste de l'agence de presse FARS que le peuple afghan sait parfaitement que les Etats-Unis et les 40 autres pays membres des forces internationales basées en Afghanistan ne sont pas déployés en Afghanistan pour le bien de la population locale mais pour se rassurer que la situation sera favorable pour eux-mêmes. Il a ajouté que la situation économique, culturelle et sociale de l'Afghanistan dépend entièrement de la situation sécuritaire prévalant dans ce pays. Selon M. Mamoun, l'anarchie générale en Afghanistan a augmenté le sentiment d'insécurité et d'angoisse dans ce pays. M. Mamoun a déclaré qu'aujourd'hui, personne n'a confiance en Afghanistan en ce qui se passe dans ce pays, et qu'un climat de peur s'est établi même dans la vie quotidienne des Afghans. "Si vous demandez au gens si les forces américaines se battaient contre les Taliban, il lui sera difficile de vous répondre, car tout le monde sait que le représentant spécial de l'Union européenne, Michael Simpel qui a été récemment expulsé d'Afghanistan par le gouvernement de Kaboul, se rendait librement à Helmand pour rencontrer les chefs des Taliban. M. Simpel parlait couramment le persan et le Pashtoun. Il se déguisant en afghan et rendait régulièrement visite aux représentants des Taliban.", a-t-il déclaré. M. Mamoun a ajouté : "L'expulsion de Michael Simpel par le gouvernement de Kaboul s'était intervenue sous les pressions des Etats-Unis. Il y avait des documents qui prouvaient que Simpel payait de l'argent à au moins un millier de membres des Taliban à Helmand. Chaque officiel recevait de lui 500 dollars par mois et chaque combattant simple 200 dollars. Il a ajouté que ce projet avait été appliqué pendant ces six dernières années, en coordination avec les forces internationales basées en Afghanistan, et que la Grande Bretagne et le Pakistan étaient fortement impliqués dans cette affaire. Evoquant les divergences de vue survenues récemment entre les Etats-Unis et la Grande Bretagne au sujet de l'Afghanistan, M. Mamoun a déclaré que les Britanniques avaient cherchés pendant ces derniers mois à attaque la forteresse des Taliban à Moussa Ghaleh. En effet, Helmand est devenu la base principale des Taliban en Afghanistan, avec le soutien directe des Britanniques eux-mêmes. M. Mamoun a déclaré que pour les Américains et les Britanniques, les Taliban comptaient un levier important pour assurer leurs objectifs en Afghanistan, c'est pourquoi ils souhaitent garder les Taliban en tant qu'une force active sur la scène des événements politiques et sociaux de l'Afghanistan, d'autant plus que les Taliban sont très hostile aux chiites et aux persanophones, ce qui est très important pour les forces occidentales qui souhaitent marginaliser les chiites et les persanophones en Afghanistan. Selon M. Mamoun, c'est exactement pour cette raison que les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont décidé de garder les Taliban sur la scène politique et sociale de l'Afghanistan, mais ils ne veulent pas que les Taliban se tournent de nouveau contre eux. Ils ont vu comment le Pakistan a réussi à réorganiser les Taliban et les mettre au service de ses propres intérêts. Ils ont décidé donc d'empêcher les Taliban de développer leur contrôle sur différentes régions de l'Afghanistan, mais dans le même temps ils souhaitent que les Taliban restent forts et actifs dans le pays. D'après M. Mamoun, pendant ces six dernières années, les forces internationales n'ont pratiquement rien fait pour lutter efficacement contre le terrorisme, car ils ne cherchent à assurer le progrès et le développement de l'Afghanistan. L'objectif des Etats-Unis est de contrôler le pays et utiliser le territoire afghan comme un instrument stratégique au service du pillage des ressources énergétique de toute la région. Dans ce cadre, ils estiment que la situation géographique privilégiée de l'Afghanistan leur permettra de développer leurs politiques expansionnistes dans toute la région.


Jeudi 07 Février 2008
 


http://french.irib.ir http://french.irib.ir

Commenter cet article