Les Américains pourront manger de la viande clonée

Publié le par logo


Laurent Suply (lefigaro.fr) avec AFP et AP
16/01/2008 | Mise à jour : 10:09 |
Commentaires 2

.

Trois porcelets clonés en Chine (AFP)
Trois porcelets clonés en Chine (AFP) Crédits photo : AFP

Les autorités américaines ont donné leur feu vert à la consommation de produits clonés, et n'imposent aucune mesure d'étiquetage.

« La viande et les laitages provenant de bovins, de porcs et de chèvres (clonés) sont aussi sûrs que la nourriture que nous consommons tous les jours ». Tel est le verdict final de l'agence américaine de réglementation des produits alimentaires (FDA), une décision qui ouvre la voie à la commercialisation de ces produits.

Les producteurs observaient depuis 2001 un moratoire sur les ventes de produits clonés depuis 2001, à la demande de la FDA. Même si celle-ci demande la prolongation de cette restriction volontaire « durant une période de transition pour que le marché s'adapte », la vente de produits issus du clonage est théoriquement ouverte. A l'exception des ovins, pour lesquels la FDA estime n'avoir pas suffisamment d'informations pour trancher, même si le tout premier animal cloné était la brebis Dolly.

Pour motiver sa décision, la FDA souligne avoir mené des recherches intenses, et passé en revue toute la littérature scientifique mondiale sur le sujet depuis des années. Sans y trouver la moindre preuve d'un risque. Dans le détail, la création d'un animal par clonage produit quelques anomalies, mais aucune qui n'ait déjà été produite par reproduction naturelle ou par une autre technique de reproduction assistée. La fréquence de ces anomalies est certes plus importante avec le clonage, mais la FDA estime que, comme pour les techniques de procréation plus anciennes, celle-ci diminuera avec la pratique.

 

Réservé aux riches ?

Ce feu vert n'implique pas pour autant l'arrivée massive de steack de bœuf cloné sur les étals. Ce serait aujourd'hui un met réservé aux plus riches, un animal cloné coûtant à l'heure actuelle entre 7.000 et 14.000 euros. Les clones seront plus probablement utilisés comme reproducteurs d'élites. Un cheptel de vaches laitières très performantes pourrait être engendré par reproduction naturel entre plusieurs couples de bovins clonés présentant les caractéristiques idéales.

Comme les produits clonés et leur descendance ne présentent aux yeux des autorités américaines aucun risque par rapport à la viande que nous mangeons aujourd'hui, la FDA a également décidé de n'imposer aucun étiquetage particulier sur les produits de cette filière à leur mise en vente. Une décision qui ne satisfait pas tous les producteurs, qui craignent de ce fait une suspicion générale du public et des acheteurs à l'étranger.

L'étude complète de la FDA est disponible en ligne.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/01/16/01008-20080116ARTFIG00328-les-americains-pourront-manger-de-la-viande-clonee.php

Publié dans Sciences de la Vie

Commenter cet article