Le moteur à "taux de compression variable" : 30% de conso en moins

Publié le par logo

09-10 08:37:39 ATTENTION - 

A l'heure où le prix du pétrole bat des records, une petite société lyonnaise a conçu un moteur automobile innovant capable de réduire la consommation de carburant de 30%, a-t-on appris en marge du salon Ecomobile, qui se tient à Bron (Rhône) jusqu'au 16 octobre.

A l'origine de ce procédé, présenté comme peu coûteux: Vianney Rabhi, chef d'entreprise dans le secteur de la communication et passionné de mécanique. Il profite de son temps libre pour concevoir des pièces pour les moteurs, dont il dépose les brevets.

En 1997, il dépose un nouveau brevet qui, selon lui, fournit une réponse à une question que se posait depuis longtemps le monde automobile: comment faire varier en fonction des besoins la compression du mélange air/essence dans le moteur, afin de faire baisser la consommation?

Volkswagen et Saab ont notamment travaillé sur cette idée de moteurs à "taux de compression variable", capable de diminuer de 30% la consommation sans perte de puissance. L'idée est d'avoir une voiture ayant la consommation d'une twingo en ville et la puissance d'une grosse Mercedes sur route.

Mais les différents constructeurs ont abandonné leurs prototypes pour différentes raisons techniques (bruit ou vibrations excessives par exemple).

En ajoutant un mécanisme à engrenage dans le moteur, capable de faire varier la hauteur du piston dans les cylindres et donc la compression du mélange, Vianney Rabhi pense avoir trouvé "une solution facilement industrialisable".

D'après lui, ce mécanisme a toutes les chances de s'imposer dans le monde automobile, parce qu'il ne sera pas cher à fabriquer. "Il coûtera de 1.000 à 1.500 euros de moins qu'un moteur diesel à la construction", dit-il. "De plus, il est solide, peu encombrant et plutôt silencieux".

Rejoint par de jeunes diplômés de l'Ecole Centrale et des Arts et Métiers, il fonde une société en 2000, MCE-5, qui emploie aujourd'hui une quinzaine de personnes, dont huit ingénieurs.

Le constructeur Peugeot et le Centre d'Etudes et de recherches technologiques en aérothermiques et moteurs (Certam) collaborent au développement du projet. Un premier prototype de moteur a été mis à l'essai en 2002. Un second, amélioré, sera prochainement mis à l'essai.

"Nous avons pour objectif d'équiper des véhicules de ce moteur d'ici fin 2007, pour mettre au point une dizaine de véhicules expérimentaux", indique M. Rabhi. "Ce moteur pourrait être commercialisé d'ici 2012 ou 2015 pour le public", espère-t-il.

http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--science/051009063602.rmmj3ixt.html

http://www.pile-au-methanol.com/

Publié dans Sciences de l'Energie

Commenter cet article